Les gens optimistes ont tous une chose en commun : ils sont toujours en retard.

optimisticJe me suis réveillé à 6h ce matin, plus de trois heures avant le début de ma journée de travail, et pourtant je suis arrivé en retard de dix minutes.

- Publicité -

C’est la norme, en ce qui me concerne. J’ai toujours quelques minutes de retard. Ce n’est pas volontaire, et ce n’est pas un moyen pour moi de faire comprendre que je refuse d’obéir aux mêmes rêgles que tout le monde : c’est tout simplement ma manière d’être.

Je me réveille tôt, et je tente d’occuper mon temps libre, avant de partir au bureau, en faisant le plus de choses possible : un peu de sport, le petit déjeuner, les infos du jour, enfiler mes chaussettes en rêvassant, etc…

Je regarde alors l’horloge, et je me dis qu’il me reste encore pas mal de temps libre. Mais une ou deux choses plus tard, et voilà qu’il ne me reste que 40 minutes pour arriver chez mon employeur, à 45 minutes de trajet de mon domicile.

Ça a toujours été comme ça, quel que soit mon emploi, et c’est généralement la même chose dans un contexte plus social. Je ne suis pas ponctuel, et je ne suis visiblement pas le seul.

Étrangement, il existe peu de recherche scientifique sur le sujet des retards, mais certains experts pensent que certains personnes sont physiquement conçues pour être en retard, et que cela provient directement de la structure des lobes de leur cerveau.

Donc si vous êtes systématiquement en retard, je vous plains, et je compatis avec les critiques que vous recevez de manière quotidienne.

Je sais bien que vous n’êtes pas fainéant, improductif, égoïste, ou indifférent. Je sais bien que vous n’avez aucune intention d’insulter ou de blesser quelqu’un en étant en retard.

Votre retard chronique est tout simplement une conséquence de votre psychologie, et de votre personnalité ; ni plus, ni moins.

Cela dit, bien que les victimes de cet état devraient s’efforcer de dépasser leur condition, celle-ci a aussi des avantages cachés.

Les personnes désespérément en retard n’ont pas abandonné tout espoir, au contraire.

Les gens toujours en retard sont en réalité beaucoup plus optimistes. Ils sont persuadés qu’ils sont capables de faire plus de choses qu’autrui, en moins de temps, et ne s’épanouissent que lorsqu’ils font plusieurs choses à la fois. Pour résumer, ces personnes débordent d’espoir.

Et bien que cela les rendent irréalistes, et qu’elles soient incapables de mesurer correctement le temps qu’il leur reste, cela finit par payer.

Selon les scientifiques, l’optimisme a énormément d’effets positifs sur la santé, comme une réduction du stress et des risques de maladies cardiovasculaires, grâce à un renforcement du système immunitaire.

Le bonheur et l’optimisme ont effectivement été reliés à une espérance de vie accrue.

Conserver un point de vue optimiste est par ailleurs essentiel dans la quête d’une réussite personnelle. Le bonheur rend plus productif, créatif, et facilite le travail en équipe.

Tout cela est très logique, comme le souligne une étude de la San Diego State University, qui a associé la tendance à être en retard avec les personnalités de type B, à savoir les individus plus décontractés et faciles à vivre.

Autrement dit, les personnes qui sont souvent en retard se moquent des détails, et préfèrent prendre du recul, afin d’envisager les innombrables possibilités offertes par le futur.

- Publicité -
Le temps est une notion relative, il faut apprendre à vivre dans le moment présent.

D’ailleurs, n’oublions pas que la ponctualité est elle aussi une notion relative. Être à l’heure, ou en retard, sont des choses bien différentes selon les cultures et les contextes.

Aux USA, être en retard est un manque de politesse, ou le signe d’un manque de conscience professionnelle.

Lorsque quelqu’un est en retard, nous supposons que c’est parce que cet individu estime qu’il a mieux à faire. Pour les Américains, le temps c’est de l’argent, et l’argent, c’est du temps.

En Europe, cependant, la notion de temps varie de pays en pays.

En Allemagne, au pays de l’efficacité absolue, la ponctualité est indispensable.

Par exemple, lorsque le président russe Vladimir Putin a eu du retard lors d’un rendez-vous avec la chancelière allemande Angela Merkel, elle est tout simplement partie, parce que c’est ainsi que les Allemands réagissent.

En Espagne, cependant, le temps a une toute autre importance. Les Espagnols sont réputés pour avoir leur propre notion du temps, et pour dîner à 22h.

En Amérique Latine, la ponctualité est une notion quais-inexistante.

L’important, c’est de se souvenir que nous faisons tous les choses de manières différentes.

En temps qu’individus et que sociétés, nous devons trouver un bon équilibre entre ponctualité et retard. Les plannings sont importants, mais ne pas les respecter n’est pas forcément dramatique.

Les gens en retard aiment prendre leur temps, et profiter de la vie, et les personnes ponctuelles devraient en tirer une bonne leçon (l’inverse est tout aussi vrai).

La vie n’est pas censée être planifiée dans ses moindre détails. Être trop attaché à son planning peut être la preuve d’une incapacité à profiter du moment présent.

Vivre au jour le jour est indispensable pour rester sain d’esprit. Parfois, il est nettement préférable de se laisser porter par les évènements.

On ne peut décemment pas passer tout son temps à ressasser le passé, ou à rêver du futur, car nous ratons alors toutes les choses merveilleuses qui se produisent autour de nous.