Des choses vraiment troublantes que Nickelodeon a essayé de camoufler

Si vous êtes un enfant des années 80 ou 90 qui a eu la chance d’avoir accès à la télévision par câble, l’un de vos rêves d’enfance était certainement de passer à la télévision. Oui, vous souhaitiez sans doute apparaître sur la chaîne Nickelodeon et vous faire bizuter sur la première chaîne pour enfant du monde. Ou peut-être que vos rêves étaient plus spécifiques. Peut-être vouliez-vous courir la course d’obstacles de « Double Dare », ou d’assister aux Kids Choice’ Awards, ou encore de vous ruer dans un magasin Toys’R Us pendant le Nickelodeon Super Toy Run.

- Publicité -

Alors que Nickelodeon a fait votre bonheur et lancé le babysitting électronique pour vous et des millions d’autres enfants, c’était aussi la pièce maîtresse d’un immense empire multinational. Nickelodeon était une division de MTV, qui appartenait à son tour au géant des télécommunications Viacom, et comme toute entreprise, elle a des squelettes dans son placard. Nous sommes sur le point de braquer les projecteurs sur certains des secrets les plus troublants de Nickelodeon.

Le Gak est nul !

Vous vous souvenez de cette pâte gluante et dégoûtante que vous désiriez tant quand vous étiez enfant, car tout le monde en avait, mais pas vous ? Ce produit s’appelait le Gak, et la plupart des adultes se sont plaints du jour où, au début des années 90, Nickelodeon a commencé à vendre ces boîtes remplies d’une pâte verte gluante.

- Publicité -

Beaucoup d’émissions et d’évènements organisés par la chaîne utilisaient de généreuses quantités de ce produit, y compris « Double Dare ». Dans cette émission, tant à l’écran qu’en coulisses, cette pâte était surnommée « gak », ce qui était une blague salace que certains membres du personnel ont médiatisée. Comme l’a expliqué Marc Summers, l’animateur de « Double Dare », dans un épisode de la série « Geeking Out » sur YouTube, à l’époque où l’émission était en production, « gak » était un terme argotique pour surnommer l’héroïne. Summers a confirmé qu’il en était bien conscient lorsqu’il a appelé la pâte « gak » devant des millions d’enfants.

Préc.1 sur 16
- Publicité -