Le Dismaland de Banksy : premier aperçu de cette sinistre version alternative de Disneyland.

Le Dismaland de Banksy : premier aperçu de cette sinistre version alternative de Disneyland.

Si « Dismaland » (« monde affreux ») vous donne l’impression de décrire une version sinistre de Disneyland, vous avez tapé dans le mille. Ce parc de « distraction » est le fruit des travaux du célèbre artiste de rue Banksy, et ce site d’un hectare ouvre aujourd’hui ses portes au Royaume-Uni.

Ce projet top-secret, présenté jeudi dernier et situé dans le centre de natation abandonné Tropicana, à Weston-super-Mare, consiste en des attractions thématiques assez sinistres, ainsi qu’en des oeuvres d’art de Banksy et de 50 autres artistes internationaux. Le billet d’entrée à Dismaland coûte environ 4€, et le parc ne sera ouvert que pendant cinq semaines.

Plus d’info: dismaland.co.uk | banksy.co.uk

Dismaland est une version cauchemardesque de Disneyland, et un « parc d »attraction familial à déconseiller aux enfants. »

Image credits: Christopher Jobson

Image credits: Christopher Jobson

Il a été construit en secret par l’artiste de rue Banksy, dans le centre de natation Tropicana situé dans la ville balnéaire anglaise de Weston-super-Mare.

Image credits: Christopher Jobson

Image credits: Christopher Jobson

« Enfant, j’adorais le Tropicana, donc c’est un véritable honneur pour moi de pouvoir en franchir à nouveau les portes », a expliqué Banksy.

Image credits: Christopher Jobson

Image credits: Christopher Jobson

« Je suppose que l’on pourrait dire que Dismaland est un parc à thème dont le thème principal est « les parcs à thème devraient avoir des thèmes plus importants. » »

Image credits: Yui Mok—PA Photos

Image credits: Yui Mok—PA Photos

Des oeuvres de toutes tailles peuvent être vues dans ce parc.

Image credits: Yui Mok—PA Photos

Image credits: Yui Mok—PA Photos

On y trouve des attractions à thématiques sinistres, ainsi que des oeuvres signées de la main de Banksy et de 50 autres artistes internationaux.

Image credits: Christopher Jobson

Image credits: Christopher Jobson

« J’ai interdit toute représentation de Mickey Mouse dans ce parc », raconte-t-il.

Image credits: Christopher Jobson

Image credits: Christopher Jobson

« C’est une galerie d’exposition idéale pour les meilleurs artistes possibles. »

Image credits: Christopher Jobson

Image credits: Christopher Jobson

Avant d’entrer dans le parc, les visiteurs vont devoir subir une fouille complète et oppressante.

Image credits: Yui Mok—PA Photos

Image credits: Yui Mok—PA Photos

Quitter le parc ne sera pas non plus sans difficultés.

Image credits: Yui Mok—PA Photos

Image credits: Yui Mok—PA Photos

Plutôt que d’avoir votre portrait fait par des artistes, on vous proposera de faire dessiner l’arrière de votre tête.

Image credits: Christopher Jobson

Image credits: Christopher Jobson

Dismaland « abrite des sols irréguliers, fait usage de projecteurs lumineux clignotants, présente des images déconseillées aux jeunes enfants, ainsi que de la vulgarité. »

Image credits: Yui Mok—PA Photos

Image credits: Yui Mok—PA Photos

« Dans le parc, il est interdit de : peindre à la bombe, d’utiliser des couteaux ou des marqueurs, et d’être un représentant légal de la Corporation Walt Disney. »

Image credits: Yui Mok—PA Photos

Image credits: Yui Mok—PA Photos

Dans la brochure officielle du parc, on peut lire « Est-ce que vous cherchez une alternative à la banalité existentielle et sirupeuse de vos sorties en famille ? Ou plus simplement quelque chose de moins cher. »

Image credits: Christopher Jobson

Image credits: Christopher Jobson

« Alors Dismaland est fait pour vous : un nouveau monde chaotique, où vous pourrez échapper à la tyrannie de l’escapisme décérébré. En lieu et place d’un fast-food, nous avons un musée. »

Image credits: Christopher Jobson

Image credits: Christopher Jobson

« Et à la place d’une boutique de souvenirs, nous avons une bibliothèque. Mais nous avons aussi une boutique. »

Yui Mok—PA Photos

Yui Mok—PA Photos

17