Jetée hors d’une voiture sur un parking, elle a vécu seule pendant plus d’un an, avant d’être enfin secourue…

Jetée_hors_d’une_voiture_sur-f

Publicité

Elle a été jetée hors d’une voiture sur le parking d’une superette locale, par une froide journée d’hiver. Pendant plus d’un an, elle a vécu seule sur le parking, et dans les bois voisins. Maltraitée, et ayant peur de tout et de tout le monde. C’était l’un des pires hivers que nous ayons connu depuis des années, avec de la neige, de la glace, et des températures frigorifiques. Elle était probablement terrorisée.

Elle vivait de restes de nourriture que les employés et les personnes au courant de son existence lui jetaient en passant en voiture ; et puis elle a été secourue par trois bons samaritains, qui l’ont baptisée « Ange ». Nous l’avons nourrie, sociabilisée, et nous avons établi un lien affectif avec elle, un peu plus chaque jour, jusqu’à gagner sa confiance, mais elle refusait toujours de nous laisser la toucher. En effet, d’autres personnes la traquaient régulièrement dans les bois, en lui tirant dessus avec des pistolets à billes, et en la torturant ainsi toute la nuit. Nous lui avons construit une petite hutte dans les bois, avec de la paille et des couvertures, non loin du magasin, et nous lui avons donné à manger tous les jours.

Elle est même apparue dans le journal local, où elle était présentée comme un danger, une chienne agressive qui menaçait les quartiers environnants. Ce qui était clairement loin d’être la vérité. Elle ne cherchait qu’un foyer et un peu d’amour. Nous n’avons pas baissé les bras. Avec l’aide d’un vétérinaire, de deux de ses assistants, et de mon mari, nous avons finalement réussi à l’anesthésier après plusieurs tentatives. Les sédatifs et la fatigue provoqué par sa fuite, ce jour-là, se sont avérés beaucoup trop pour elle, et elle s’est finalement effondrée, car elle ne respirait plus.

Mon mari l’a prise dans ses bras, et l’a emmené en courant jusqu’à la voiture, mais elle était inerte et ne réagissait plus. Après un massage cardiaque, et une visite chez le vétérinaire, elle a de nouveau respiré normalement. C’était le 22 janvier 2015.

Le 26 janvier 2015, elle a rejoint son nouveau foyer, en ma compagnie. Il m’a fallu plus d’un an pour la remettre sur pattes, mais désormais, elle adore sa nouvelle existence, en compagnie de ses trois autres frères et soeurs canins. C’est une chienne particulièrement intelligente, affectueuse, et heureuse. Désormais, elle part en ballade avec moi, elle dort au pied de mon lit, et elle est véritablement mon petit « Ange » !

Angie
Columbus, GA

Merci de partager cette touchante histoire avec vos proches et si vous aussi avez connu des histoires de sauvetage ou d’adoption similaire, n’hésitez pas à nous contacter.

Publicité