Les hommes prenant beaucoup de selfies ont plus de tendances psychopathes que la moyenne.

Les hommes prenant beaucoup de selfies ont plus de tendances psychopathes que la moyenne.

Homme selfie

Une nouvelle étude, menée par une équipe de l’Ohio State University, montre que les hommes prenant régulièrement des selfies ont des tendances psychopathes supérieures à la normale, tandis que ceux qui retouchent ces photos avant de les mettre en ligne ont des penchants à l’auto-objectivation.

Que les photos soient retouchées ou #sansfiltre, les deux groupes d’hommes étudiés étaient quoiqu’il arrive plus narcissiques que la moyenne.

Dirigée par la chercheuse Jesse Fox, l’équipe a demandé à 800 hommes (âgés de 18 à 40 ans) de répondre à une enquête en ligne sur leur utilisation des médias sociaux, et sur leurs éventuels comportements asociaux.

Avant de vous demander si vous sortez avec un tueur en série, cependant, sachez que toutes les personnalités rencontrées pendant le test étaient tout à fait normales.

Des tendances psychopathes prononcées ne font pas de vous un tueur en puissance.

Les hommes ont un penchant à l’auto-objectivation prononcé, notamment dans notre culture de l’image et de l’apparence : voilà la conclusion la plus intéressante de l’étude de Fox.

Les critiques constantes, et le manque de confiance en soi peuvent provoquer un trouble dysmorphique du corps, et d’autres comportements nocifs. C’est pour cela que Fox espère mieux comprendre comment les selfies et les réseaux sociaux modifient le comportement masculin.

Dans un communiqué de presse, elle explique :

« L’auto-objectivation peut provoquer de nombreux comportements regrettables, comme la dépression, ou des troubles alimentaires chez les femmes…

mais avec l’essor des réseaux sociaux, tout le monde s’inquiète de plus en plus de son apparence. Ce qui veut dire que l’auto-objectivation pourrait bien devenir un problème à l’importance croissante pour les hommes. »

Son prochain projet ? Une étude similaire portant sur les selfies féminins, et qui prouve déjà une augmentation des comportements narcissiques.

Vous pouvez toujours accuser la caméra en façade de votre smartphone, mais sachez que votre personnalité change un peu à chaque fois que vous prenez un selfie.