Les Personnes Bordéliques Sont En Fait Des Génies, D’après Une Étude.

122915-messy-people-geniusesPersonnellement, je déteste faire le ménage.C’est très dur et en plus c’est ennuyeux. Je le fais seulement quand je dois absolument le faire, alors je suis habitué à recevoir des petits mots sur mon bureau au travail et tout. C’est simplement quelque chose avec laquelle j’ai appris à vivre.

Publicité

Pendant très longtemps, notre société a tracé une ligne très mince entre bordélique et paresseux. Mais aujourd’hui le journaliste John Haltiwanger vient à la défense des, disons-le, les porcs, dans un article d’Elite Daily qui a depuis été partagé par des milliers de personnes en ligne.

D’après John, il n’y a aucun rapport entre le fait d’être un peu bordélique et ne pas avoir les idées claires. Au contraire!

Alors si vous êtes une personne bordélique, habituée à ces coups d’œils réprobateurs, voici trois merveilleuses choses à garder en tête.

1. Ne vous préoccupez pas du statut quo.

D’après Haltiwanger, ce n’est pas vraiment nécessaire, mais ça peut être agréable d’être une personne soignée et organisée. Mais nous devons aussi apprendre à embrasser le chaos car rien ne reste ordonné pour toujours. Tôt ou tard, les choses retournent au désordre.

« Les personnes non organisées ont vu la lumière. Ils ne laisseront pas leurs vies être dictées par la régularité et les conventions, » dit-il.

2. Vous trouvez de l’inspiration dans votre désordre.

Saviez-vous que beaucoup de personnes célèbres et qui ont réussi sont aussi bordéliques?  J. K. Rowling, mais aussi Albert Einstein.

Dans A Perfect Mess: The Hidden Benefits of Disorder“ (Un Bazar Parfait : Les Bénéfices Cachés du Désordre), les auteurs, Eric Abrahamson et David H. Freedman, écrivent: « Un bureau en désordre peut être un système de priorité et d’accès très efficace. Sur un bureau en désordre, le travail le plus important, le plus urgent, a tendance à rester à portée de main et en haut de la pile, alors que les choses qui peuvent être ignorées tendent à se retrouver reléguées en bas ou au fond, ce qui est très logique. »

Une étude menée par Kathleen Vohs, de l’école Carlson de Management de l’université de Minnesonta, a révélé que les environnements des personnes bordéliques les aident à augmenter leur créativité.

« Les environnements désordonnés semblent inspirer un esprit révolutionnaire, ce qui peut produire des nouveaux points de vue, » explique Vohs. « Les environnements ordonnés, au contraire, encouragent ce qui est conventionnel et le choix de la sécurité. »

3. Vous êtes courageux et spontané.

Les personnes bordéliques « suivent le mouvement au lieu de nager à contre-courant, » dit Haltiwanger.

Au lieu de se tracasser pour chaque détail, les personnes bordéliques se concentrent sur le tableau d’ensemble. Ils préfèreraient dépenser leur temps et énergie sur des choses importantes plutôt qu’à s’inquiéter de choses qui ne le sont pas. Ça les rend, d’après Haltiwanger, plus aventureux et plus susceptibles de prendre des risques que les personnes ordonnées.

Il n’y a rien de mal dans le fait d’être organisé, mais il n’y a rien de mal dans un peu de chaos non plus. Soyez inspiré par votre environnement bruyant et essayez de ne pas vous inquiéter du nettoyage toute de suite. En fin de compte, ce qui importe c’est d’avoir un bon équilibre entre ordre et chaos.

« Il y a de la simplicité et de la beauté dans une vie désordonnée, ce qui est précisément ce qui produit des individus aussi éclairés et innovants, » dit Haltiwanger.

Ou, comme le disait mon père, mieux vaut avoir un peu de saleté sur les bords que de vivre dans un enfer propre.

Êtes vous bordélique – ou connaissez-vous quelqu’un qui le soit? Assurez-vous de partager ces drôles de résultats.

Publicité