Voici une vraie bonne nouvelle : les pandas géants ne sont plus menacés !

Cette avancée est acclamée comme "une bonne nouvelle pour les espèces sauvages menacées dans le monde."

C’est une victoire pour les défenseurs de l’environnement et les amateurs d’animaux adorables, le panda géant n’est plus sur la liste des espèces menacées selon les groupes de surveillance, car sa population sauvage augmente.

- Publicité -
Mohd Rasfan / AFP / Getty Images
Mohd Rasfan / AFP / Getty Images

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), qui surveille les espèces en danger présente sur sa “liste rouge”, a annoncé dimanche que les pandas géants sortaient de la catégorie des espèces menacées pour rejoindre celle des espèces vulnérables.

Selon l’UICN, “sa population a augmenté grâce à une protection efficace de la forêt et la reforestation. Cette amélioration de son statut confirme que les efforts du gouvernement chinois pour la conservation de cette espèce sont effectifs.”

Le groupe a noté une augmentation de 17 % du nombre de pandas entre 2004 et 2014, tandis qu’un recensement en Chine en dénombrait 1 864.

Le groupe pour la conservation de la nature World Wide Fund for nature – WWF, dont le panda était l’emblème depuis plus de 50 ans, a accueilli cette avancée comme “une bonne nouvelle pour les espèces sauvages menacées dans le monde.”

“Savoir que le panda a désormais franchi une nouvelle étape l’éloignant de l’extinction est un moment excitant pour tous ceux qui sont engagés dans la conservation de la faune sauvage et de son habitat”, a déclaré le directeur général du WWF Marco Lambertini dans un communiqué.

“Le fait que le panda se porte mieux montre que lorsque la science, la volonté politique et l’engagement des communautés locales travaillent ensemble, nous pouvons sauver la faune et améliorer la biodiversité.”

- Publicité -
Karen Bleier / AFP / Getty Images
Karen Bleier / AFP / Getty Images

Avec l’aide du WWF, le gouvernement chinois a travaillé à la création de 67 réserves naturelles pour les pandas, protégeant ainsi presque deux tiers des animaux. Des corridors spécialement adaptés à la faune aident également les populations isolées.

Afin de continuer à assister l’animal vulnérable, en particulier du fait des menaces que fait peser le changement climatique sur le bambou, son habitat naturel, il est indispensable de protéger les forêts chinoises selon l’UICN.

China Daily China Daily Infor / Reuters
China Daily China Daily Infor / Reuters

“Tout le monde devrait fêter cette réussite, mais les pandas restent éparpillés et vulnérables, et une bonne partie de son habitat est menacé par des projets d’infrastructures piètrement planifiés”, a déclaré Lo Sze Ping, le directeur général du WWF-China.

“Et souvenez-vous : il n’en reste plus que 1 864 dans la nature.”