Controverse autour de la nouvelle campagne de Victoria’s Secret. Trois jeunes femmes accusent la marque de provoquer des complexes et de mettre en avant des standards de beauté irréalistes.

Controverse autour de la nouvelle campagne de Victoria’s Secret, “Perfect Body” («Corps Parfait »). A travers le mouvement #IAmPerfect, trois jeunes femmes britanniques accusent la marque de provoquer des complexes et de mettre en avant des standards de beauté irréalistes.

- Publicité -

Avec Victoria’s Secret, être mince a toujours été tendance. Mais la récente campagne de la marque pour promouvoir la nouvelle collection de lingerie « Body » suscite la polémique.

L’affiche publicitaire montre les Anges de Victoria’s Secret dans leurs célèbres sous-vêtements et soutien-gorges échancrés. Les détracteurs estiment que le slogan « The Perfect ‘Body’» imprimé sur la photo de ces mannequins longilignes contribue fortement à complexer les femmes.

victoria secret perfect body

Trois jeunes britanniques, Frances Black, Gabriella Kountourides et Laura Ferris, ont lancé une pétition sur le site Change.org, exigeant que la marque change les mots utilisés dans ses publicités pour ne plus encourager des standards de beauté inatteignables. Les trois jeunes femmes souhaitent également que Victoria’s Secret « s’engage à ne plus employer de pratiques marketing aussi nuisibles à l’avenir. »

Dans la pétition, elles expliquent que les femmes sont « bombardées de publicités qui ont pour but de les faire sentir mal dans leur peau, dans l’espoir qu’elles achètent des produits supposés les rendre plus belles et plus heureuses. »

Le fait de présenter une seule silhouette comme la silhouette parfaite contribue à entretenir une faible estime de soi et à faire croire aux femmes que leur corps est imparfait et peu attirant, parce qu’il n’entre pas dans des critères de beauté précis. Cette notion favorise également une culture susceptible d’entraîner de sérieux problèmes de santé, comme une image négative de son corps et des troubles alimentaires.

Ainsi, le top model Bria Murphy, fille d’Eddie Murphy, avait livré l’année dernière des informations choquantes dans l’émission Good Morning America, au sujet de certaines pratiques alimentaires dans l’industrie de la mode. Elle décrivait les habitudes malsaines de certains mannequins victimes d’une forte pression pour garder la ligne, consistant par exemple à avaler des morceaux de coton imbibés de jus d’orange.

« Elles trempent le coton dans du jus d’orange et l’avalent pour se sentir rassasiées », précisait-elle. Au-delà de ces faits consternants, une adolescente ou une femme adulte ne réalise pas forcément que tous les mannequins ne sont pas naturellement minces et en viennent parfois à de tels procédés pour obtenir un corps soi-disant parfait. Ces pratiques sont donc doublement préoccupantes.

Sur le site Change.org, la pétition encourage les partisans du mouvement à exprimer leur inquiétude au sujet de la campagne, en utilisant le hashtag #IAmPerfect sur les réseaux sociaux.

- Publicité -

« Cette campagne est nuisible. Je ne suis pas parfaite et ne m’attends pas à l’être. C’est une honte! » tweete Cinthia Novick : des paroles qui résument la majorité des commentaires laissés sur Tweeter à l’attention de Victoria’s Secret. Les créatrices de la pétition se sont aussi photographiées devant des boutiques Victoria’s Secret, en posant avec l’affiche publicitaire et le slogan #IAmPerfect sur une pancarte.

Les critiques fusent également sur la page Facebook de la marque. « Je viens juste de voir la publicité « Corps Parfait »… et moi qui pensais qu’un corps parfait était celui dans lequel on se sentait bien… bon, je ferais mieux d’aller vomir mon repas ! » déclare Stéphanie Connolly sur Facebook.

Les admiratrices de Victoria’s Secret partagent aussi leur avis. « J’adore votre campagne « Corps Parfait » et contrairement à d’autres femmes, je ne la trouve pas du tout dégradante. J’ai trois enfants et j’attends actuellement mon quatrième. J’ai des poignées d’amour, des vergetures et beaucoup d’autres imperfections”, écrit sur Facebook Kelly Secco, une autre internaute. Mes défauts ne m’empêchent pas d’aimer ce que je suis et d’apprécier vos produits. Comme la plupart des femmes que je connais, il y a beaucoup de choses que j’aimerais changer chez moi. Mais cela ne veut pas dire que votre publicité devrait être changée pour montrer des femmes qui me ressemblent plus.

D’autres marques essaient de tirer profit de cette controverse. Dove, qui est déjà connu (et parfois tourné en dérision) pour sa campagne “Vraie beauté”, a diffusé sa propre affiche publicitaire.

victoria secret perfect body 3

Dans cette version, les femmes ont des formes et silhouettes plus variées. Mais aujourd’hui, face à toute publicité montrant des femmes, un public averti doit savoir s’interroger sur le nombre de retouches Photoshop impliquées dans de telles créations.

A ce jour, Victoria’s Secret n’a pas encore publié de communiqué en réaction à cette polémique.