Un rare et mystérieux phoque rayé a été photographié pour la première fois depuis des années.

- Publicité -

En août, un phoque rubané insaisissable est apparu sur la péninsule de Long Beach dans l’État de Washington, aux États-Unis.

Ces phoques ne sont pas en voie de disparition, mais ils vivent si loin en haute mer qu’il est très rare d’en voir un.

La dernière observation connue d’un phoque rubané remonte à 2012, lorsque l’un d’entre eux a surpris une femme de Seattle en bondissant sur son ponton pour y faire la sieste.

Après cela, ces phoques sont restés dans les eaux arctiques glaciales dans lesquelles ils vivent.

Les phoques rubanés sont faciles à identifier grâce aux remarquables marques noires et blanches qu’ils arborent. La plupart d’entre eux ont un anneau blanc autour de leur cou et de leur queue, et deux motifs circulaires sur leurs flancs.

Normalement, ils restent dans la mer de Béring et la mer d’Okhotsk entre l’Alaska et la Russie, et ne viennent que très rarement sur la terre ferme.

En fait, ils y viennent tellement rarement que nous ne disposons que de très peu de clichés d’eux et que nous ne comprenons pas tous leurs secrets.

Les phoques rubanés ont, par exemple, une poche d’air à l’intérieur de leurs gorges, ce qui n’est le cas d’aucun autre phoque. Nous ne sommes pas encore sûrs de sa raison d’être.

- Publicité -

Alors que la plupart des phoques donnent naissance à leurs petits sur la côte, les phoques rubanés le font sur les morceaux de glace flottants sur l’océan.

Les petits n’ont pas les marques distinctives que portent les adultes. Comme les autres petits phoques, ils ont une douce fourrure blanche qui leur sert de camouflage sur la neige et la glace.

Ces phoques mystérieux nous rappellent qu’il y a encore des choses que nous ignorons sur notre propre planète !

Ils se portent bien, mais les scientifiques sont inquiets, le changement climatique et la fonte des glaces pourraient leurs causer des problèmes dans le futur.

Si jamais vous croisez un phoque sur la terre ferme, laissez-le tranquille ! Il est sans doute juste en phase d’observation.

Toutefois, s’il semble blessé, appelez les services de contrôle des animaux ou la NOAA (agence américaine d’observation océanique et atmosphérique) afin qu’ils puissent lui venir en aide.

Et si vous venez de découvrir cette créature, PARTAGEZ cet article avec quelqu’un qui pourrait l’apprécier lui aussi !