Un père et une fille recréent d’anciennes photos de mariage pour dire adieu à leur épouse et mère décédée

Un père et une fille recréent d’anciennes photos de mariage pour dire adieu à leur épouse et mère décédée

Ben Nunery et sa jeune fille Olivia ont publié une série d’images belles et passionnantes dans lesquelles ils disent adieu à leur maison et à leur épouse et mère Ali, décédée d’un cancer en 2011, à 31 ans.

Ben et Ali se sont mariés en 2009. Lorsqu’ils ont acheté une nouvelle maison, ils ont décidé de faire leurs photos de mariage dans cette maison, qui allait être leur avenir. Mais Ali décéda seulement 2 ans et demi plus tard. Ben et sa fille Olivia ont donc dû déménager dans une nouvelle maison.

Pour les aider à faire leurs adieux, la sœur d’Ali, Melanie, s’est jointe à eux pour faire une séance photo dans la maison où Ben et Ali avaient fait leurs photos de mariage et où ils avaient vécu ensemble. Les images qui en résultent sont un émouvant et magnifique adieu à Ali et à leur ancienne maison.

Au sujet de cette expérience, Ben a écrit : « Beaucoup de gens m’ont demandé ce que j’avais ressenti en faisant cette séance photo. Ce que je veux qu’ils sachent, c’est que ce n’est pas une histoire de deuil, de perte et de souffrance. Certes, je suis passé par ces émotions et je les ressens encore, mais ce n’est pas ce que je veux que les gens voient dans ces photos. Il s’agit d’une histoire d’amour. »

Ci-dessous, découvrez les photos et des informations plus précises sur l’histoire de Ben, d’Olivia et d’Ali. (source: today.com)
Perefille1

Ben Nunery et sa jeune fille Olivia recréent les photos du jour du mariage de Ben et d’Ali pour dire adieu à Ali, qui est décédée d’un cancer, et pour se rappeler des bons moments passés avec elle

Perefille2

Sur la gauche, une photo de Ben et d’Ali prise par la sœur d’Ali, Melanie, en 2009. Sur la droite, Ben et sa fille Olivia se tenant devant la même porte, en décembre 2013

Perefille3

Quand ils sont allés dans la maison, Olivia commencé a jouer avec un fer à friser qui avait appartenu à sa mère. Sa mère Ali avait fait une photo similaire, prise le jour de son mariage.

Perefille4

Les photos de Mélanie aideront Olivia à se souvenir de sa mère et de la maison où elle a commencé sa vie

Perefille5

Sur la gauche, Ben se tient debout, dans leur maison vide, en 2009 et sa femme Ali descend les escaliers. Sur la droite, lui et sa fille Olivia jouent sur les mêmes escaliers en 2013

Perefille6

« Ce n’est pas une histoire de deuil, de perte et de souffrance. Certes, je suis passé par ces émotions et je les ressens encore, mais ce n’est pas ce que je veux que les gens voient dans ces photos. Il s’agit d’une histoire d’amour », a écrit Ben

Perefille7

« Les souvenirs d’Ali ne vivent pas dans cette maison », a écrit Ben au sujet de sa défunte épouse. « Ils vivent avec nous, dans nos cœurs »

Perefille8

« Je voulais être capable de montrer à Olivia l’endroit où sa mère et moi avons commencé notre vie ensemble et rêvé d’élever des enfants », a écrit Ben

Perefille9

Sur la gauche, nous voyons Ben et Ali le jour de leur mariage en 2009. Sur la droite, Ben et sa fille Olivia en 2013

Perefille10

Ben et Olivia avec l’ange de verre qu’elle appelle « Maman »

Perefille11

Melanie a dit qu’elle reçoit régulièrement des signes de sa défunte sœur et que des plumes tombent souvent de nulle part. Olivia a trouvé cette plume blanche au cours de la séance photo, qui a rappelé à Melanie sa sœur, Ali

Perefille12

Ben et Olivia déménagent dans une maison où Olivia aura plus de place pour jouer et grandir

Perefille13

Ben a appris à jouer la chanson de son mariage avec Ali : « I Believe (When I Fall In Love With You It Will Be Forever) », de Stevie Wonder, sur un ukulélé. Maintenant, il la joue pour sa fille

Perefille14

« Nos vies continueront dans une voie sinueuse et incertaine, mais Olivia et moi pourront regarder ces photos et je sais que, pendant un court laps de temps, il y avait un endroit où j’étais l’homme le plus chanceux du monde, même si ça n’a pas été pendant très longtemps », a écrit Ben