Après avoir perdu son épouse des suites de l’accouchement, un père chante pour son nouveau-né mourant

Après avoir perdu son épouse des suites de l’accouchement, un père chante pour son nouveau-né mourant

Dans une bouleversante vidéo partagée dans le monde entier, un jeune père en deuil chante « Blackbird » des Beatles à son bébé mourant, peu après le décès de son épouse des suites de l’accouchement.

La vidéo nous montre Chris Picco, musicien, en train de chanter à l’hôpital pour son fils Lennon, peu de temps après la mort de son épouse.


Ashley Picco, 30 ans, est décédée dans son sommeil au Loma Linda University Children’s Hospital, en Californie, suite à une césarienne en urgence.

Ashley picco

« Ce qui s’est passé ces derniers jours est impossible à décrire », explique Chris.Bebe mourant

« Ma femme, ma meilleure amie, la mère de mon enfant, nous a quittés. J’ai toute une vie pour faire le deuil de cette insupportable disparition, mais je sais qu’en ce moment, Ashley voudrait que je me concentre sur notre bébé, Lennon James Picco, qui a survécu grâce à une césarienne pratiquée en urgence. »

Pied bebe mourant

Le lendemain, ce mercredi 12 novembre, Chris Picco publie de tragiques nouvelles au sujet de Lennon :

Chère famille, chers amis et vous tous, qui m’avez soutenu, c’est avec une peine immense que j’écris ces lignes.
Mon petit combattant, Lennon James Picco, s’est éteint dans les bras de son papa la nuit dernière.
Il était entouré de sa famille, de ses proches et de la meilleure équipe de médecins, infirmières et personnel hospitalier qui existe.
Il portait une tenue décorée de petites guitares, qu’Ashley avait achetée pour lui, et il était blotti dans une couverture faite par un ami cher.
Je suis tellement reconnaissant d’avoir pu passer avec lui ces quatre jours inoubliables.
Sa maman aurait été si heureuse de le voir, le porter, le toucher, lui donner le bain et lui chanter des chansons… comme j’ai eu le privilège de le faire.
J’ai eu la chance et l’honneur de l’aimer dès sa conception, de le chérir pendant que sa maman le portait, de faire une précieuse rencontre et de le tenir dans mes bras, minuscule et parfait, au moment de lui dire « au revoir ».
Il n’y a pas de mots pour décrire tout cela, mais je voulais vous tenir informés, car votre amour et votre soutien comptent énormément pour moi.
Tout ce dont nous avons besoin, c’est d’amour.