Selon une nouvelle étude, travailler avant 10h du matin est véritablement une torture.

Selon une nouvelle étude, travailler avant 10h du matin est véritablement une torture.

Selon_une_nouvelle_étude_travailler-f

Lorsque j’ai vu cette étude, j’ai tout de suite su qu’il fallait que j’écrive un article à ce sujet, mais j’ai aussitôt décidé que cela attendrait un peu, et que je n’allais m’y mettre qu’après 10h du matin.

Le Dr. Paul Kelley, chercheur à l’Université d’Oxford, a scientifiquement confirmé ce que tous les travailleurs du monde savent instinctivement : travailler avant 10h du matin, c’est une vraie torture. Dans une interview, Kelley explique :

« Avant l’âge de 55 ans, les rythmes circadiens des adultes sont totalement décalés avec la routine des heures de travail, de 9h à 17h. Cela pose un vrai problème en matière de performance, d’humeur et de santé mentale. »

Grâce à ces informations, Kelley a déterminé qu’il fallait impérativement que l’on modifie la manière dont on travaille, en commençant nos journées plus tard, mais aussi en retardant d’autant les horaires scolaires de nos enfants. Selon plusieurs études, un enfant lambda âgé de 10 ans peine à se concentrer en classe si la leçon se produit avant 8h30, et le meilleur moment pour apprendre quelque chose de nouveau, c’est vers 11h du matin.

Le Dr. Kelley affirme que, si l’éducation globale des enfants avait lieu en majorité dans l’après-midi plutôt que le matin, alors les notes de ces chères têtes blondes connaîtraient une amélioration de 10% environ. Mais il va sans dire que commencer à travailler au milieu de la matinée n’aide pas que les enfants.

« Le personnel scolaire est lui aussi en manque de sommeil, à cette heure », affirme Kelley. « Nous vivons dans une société en manque de sommeil. C’est très dommageable pour notre corps et pour ses systèmes biologiques, car cela influe sur les systèmes physiques et émotionnels de celui-ci, ainsi que sur notre performance quotidienne. Votre foie et votre coeur ont des rythmes différents, et vous leur demandez de se décaler de deux ou trois heures. Mais ce problème est mondial. Tout le monde en souffre, alors que c’est une souffrance parfaitement inutile. »

« Si nous nous intéressons aux connexions entre le corps humain, la Terre, et la lumière issue des rythmes naturels du Soleil, il nous est impossible de changer son cycle de 24 heures. En commençant notre journée plus tard, c’est la société dans son intégralité qui serait affectée, y compris les prisons et les hôpitaux. Dans ces environnements, en effet, les gens sont forcés à se réveiller, et à manger une nourriture dont ils ne veulent pas. Vous êtes alors plus malléable, parce que vous êtes décalé. Le manque de sommeil est véritablement une torture. » conclue Kelley.

Est-ce que vous aussi, vous préfèreriez commencer votre journée de travail bien plus tard ?