Une Étude prouve que les personnes qui rongent leurs ongles sont des perfectionnistes.

se ronger les ongles perfectionnismesource: elitedaily

- Publicité -

Selon une étude récente, se ronger les ongles n’est pas forcément un signe extérieur de stress : en réalité, cette mauvaise habitude serait plus probablement une preuve de perfectionnisme.

Cette étude, organisée par le professeur Kieron O’Connor de l’Université de Montréal, a placé sous observation 48 personnes, dont la moitié souffrait de “comportements répétitifs”. Ces cobayes ont alors été exposés à différents stimuli conçus pour provoquer le stress, la frustration, l’ennui, ou la relaxation.

Les résultats, publiés dans le Journal of Behaviour Therapy and Experimental Psychiatry, prouvent que les individus souffrant habituellement de comportements répétitifs étaient les plus enclins à en montrer des signes lorsqu’ils étaient exposés aux stimuli générateurs d’ennui et de frustration.

Lors des phases de relaxation, cependant, ils n’ont pas montré de signe de leurs comportements habituels. Pour Sarah Roberts, responsable de l’étude :

- Publicité -

Ces résultats prouvent en partie notre hypothèse, selon laquelle les participants auraient tendance à montrer des signes de comportements répétitifs lorsqu’ils s’ennuient, sont frustrés, ou lorsqu’ils sont mécontents, plus que lorsqu’ils sont détendus.”

Ces résultats correspondent par ailleurs aux comportements que l’on retrouve chez des perfectionnistes qui sont enclins à se sentir frustrés, impatients et mécontents lorsqu’ils ne parviennent pas à atteindre leurs objectifs. Par ailleurs, ils font aussi l’expérience d’un ennui bien plus conséquent.

Les comportements répétitifs des participants à cette étude semblaient ainsi répondre à un besoin, ou leur apporter une forme de récompense.”

Selon Roberts, ces résultats suggèrent que de tels comportements répétitifs (se ronger les ongles, etc) “ne sont pas seulement de mauvaises habitudes nerveuses.

- Publicité -

De plus, Roberts insiste sur le fait que “ces découvertes suggèrent que les individus souffrant de ces comportements pourraient bénéficier de traitements conçus pour réduire la frustration et l’ennui, tout en modifiant leurs habitudes perfectionnistes.”

Généralement, se ronger les ongles (et autres mauvaises habitudes du même genre) est associé à l’anxiété, et est considéré comme un geste auto-destructeur. Néanmoins, ces résultats pourraient bien aider les personnes souffrant de tels problèmes, en leur présentant de nouvelles techniques préventives, et en leur permettant d’identifier et d’éviter les situations déclenchant ces comportements.

Aussi, la prochaine fois que l’on vous reprochera de vous ronger les ongles, expliquez à cette personne que vous n’y pouvez rien si elle vous ennuie profondément.

Au moins, cela devrait la faire taire.