Jeté dans la rue et attendant la mort, il etait ignoré par tous les passants jusqu’à ce qu’un jeune homme intervienne

Yann Servant vit au Chili depuis 4 ans et, depuis 1 an, il a secouru plus de 30 chiens et 7 chats, en grande majorité de chiots ou des chatons, tous abandonnés, certains étant malades, blessés, tous ayant besoins de nourriture, d’eau, de caresses et de tout ce qui fait une vie normale d’un animal.

Publicité

Voici l’histoire de Lucky, telle que nous la raconte Yann.

Quand nous avons trouvé Lucky, sur le bord d’une route près de chez nous, « c’était ce qu’il restait d’un demi chien ». Attendant la mort, déshydraté, délaissé par tous ceux qui passaient à côté, avec seulement la partie antérieure du corps qui pouvait bouger…j’ai, là encore, pensé à un choc avec une voiture…avec ma copine, nous l’avons emmené chez la vétérinaire.

Diagnostic, aucun choc avec une voiture mais difficile d’en savoir plus vu son état (oreilles de 3 cms d’épaisseur, dreadlocks, etc…)…elle a dû le baigner 3 fois pour retirer un maximum de la crasse qu’il avait de collée dans le poil…elle l’a tondu aussi raz qu’elle a pu et a laissé quelques parties du corps avec les poils, la peau de ce toutou se craquait toute seule…

Bilan : Lucky a certainement été jeté à la rue quand il était jeune car il a … des séquelles de distemper…+ ou – paraplégique, il s’est habitué à marcher sur ses pattes de devant, d’où son dos en forme de bosse de dromadaire…à part cela, il a besoin de vitamines, nourriture, eau et…de soins particuliers car son pénis est totalement sorti.

Lucky-aujourdhui-2

 

Aujourd’hui, 5 mois après, Lucky va beaucoup mieux, il a repris du poids, il marche sur 4 pattes (bien que de façon « bizarre »), il a toujours les séquelles de distemper (ses pattes arrières sont toujours en mouvement, un peu comme s’il avait parkinson et cela jusqu’à la fin de sa vie) mais on continue les soins pour son pénis, encore 2 bons cms qu’il ne rentre toujours pas (avec tout ce que cela comporte de blessures).

Lucky-aujourdhui

Pour sauver Lucky ainsi que les autres loulous de son refuge, Yann a sacrifié ses économies et ne reçoit aucune aide de la mairie ni d’un quelconque autre organisme d’état.

Il en a pour environ 250 euros de nourriture par mois (parfois plus), sans parler des frais vétérinaires, des médicaments, des niches, du chenil (rustique), des couvertures, des gamelles, etc…

Si vous souhaitez aider Yann, partagez cet article avec le maximum de gens et contactez directement Yann sur sa page Facebook pour faire un don afin de lui permettre de continuer à aider ces pauvres animaux qu’il n’a pas envie d’abandonner…ils ont déjà été trahi une fois et c’est déjà trop.

Publicité