Sa patte a été emportée par une mine : 10 ans plus tard, cette femelle éléphant obtient une nouvelle prothèse.

Mosha, la femelle éléphant d’Asie, s’est vue offrir une nouvelle chance de se déplacer grâce à une prothèse.

Lorsque la science est associée à la créativité, des choses étonnantes peuvent arriver. Cette femelle éléphant d’Asie, baptisée Mosha, s’est vue offrir une nouvelle chance de se déplacer grâce à une prothèse.

- Publicité -
Reuters

L’éléphante Mosha a trois pattes et est une résidente permanente de l’hôpital de la fondation des amis des éléphants d’Asie situé dans la province de Lampang, dans le nord de la Thaïlande. Le pachyderme a perdu sa patte avant sur une mine lorsqu’elle avait 7 mois, à la frontière birmane.

La croissance de Mosha a entrainé de fréquentes réparations de sa prothèse. Il y a 10 ans, lorsqu’elle a perdu sa patte, elle pesait 590 kg. Elle pèse désormais plus de 1 800 kg.

Reuters

En grandissant, il lui est devenu de plus en plus difficile de se déplacer sur ses trois membres restants. Le chirurgien thaïlandais Therdchai Jivacate a remarqué cette difficulté et a conçu sa première prothèse lorsqu’elle avait deux ans et demi. Depuis, Mosha en a eu neuf.

- Publicité -

Il a déclaré à Reuters que “la manière dont elle marchait était déséquilibrée et sa colonne vertébrale était en train de se courber”. “Elle serait morte”.

Reuters

Mosha n’était pas le seul pachyderme chanceux à recevoir une prothèse. Une autre résidente de l’hôpital de la fondation en a également reçu une. Elle est devenue le deuxième éléphant à en recevoir une.

L’hôpital de la fondation des amis des éléphants d’Asie a été le premier hôpital pour éléphants du monde et a 17 patients.