Recueilli après un incendie, un chat réconforte d’autres animaux en pleine convalescence.

Top1

Publicité

Lorsqu’il s’agit d’avoir besoin d’un coup de main, Russell s’y connaît très bien… mais il s’y connaît encore mieux lorsque vient le moment d’aider autrui.

Depuis plus d’un an, ce chat roux est le courageux patient de l’Animal Emergency Hospital and Urgent Care Clinic de Raleigh, en Caroline du Nord. Début 2014, il a été retrouvé enfoui parmi les décombres fumants de son foyer, et il souffrait alors de brûlures graves sur le corps et la tête.

« Il était sérieusement atteint, et nous ignorions alors s’il allait survivre » explique l’interne Alan Wilford. « Cela a demandé un certain temps, mais Russell s’est miraculeusement remis. »
130Russell n’est pas encore totalement remis de ses blessures, qui nécessitent des soins constants, mais il a parfaitement rentabilisé son long séjour à la clinique vétérinaire. Malgré ses blessures et la gêne qu’elles entraînent, ce félin amical a spontanément décidé de rendre un peu plus confortable le séjour des autres animaux convalescents.

218« Il est particulièrement attachant. Il veut rencontrer tous nos patients. Il veut simplement leur tenir compagnie« , conclue Wilford. « Je ne sais pas s’il peut sentir que les autres animaux sont malades ou souffrants, mais il a un talent inexplicable pour sympathiser avec nos patients, et ce même si ceux-ci ne seraient pas forcément enclins à le faire dans la nature. »
310Le personnel de la clinique explique que Russell est tellement extraverti et chaleureux qu’il passerait toute la journée à entrer et sortir des salles d’examens si les employés ne le forçaient pas à se reposer un peu. Mais même si le chat adore clairement faire cette tournée des chambres de l’hôpital, il ne la fait pas pour son seul plaisir personnel.

« Je crois qu’il aide les autres animaux à se détendre. Ici, c’est une clinique, c’est un environnement stressant, donc je suis sûr que ça aide. » explique Wilford. « La grande majorité des chats est indépendante et distante, mais lui aime la compagnie des autres animaux. Et il n’est pas égoïste. Il aime vraiment tenir compagnie à autrui. »

49 Bien que de nombreux chats craignent les chiens, Russell, lui, ne fait pas de distinction entre les espèces.

59D’après Wilford, Russell ne sera peut-être jamais en assez bonne santé pour redevenir un chat domestique, mais dans le pire des cas, il trouvera toujours de l’affection et de l’amour en grande quantité.

Selon Wilford, « Il nous a adoptés ». « Ici, c’est une rock star. Tout le monde veut le voir, et il en profite clairement. Je ne sais pas s’il réussirait à redevenir un chat domestique normal, aussi nous serions ravis de le garder parmi nous, en tant que mascotte de notre clinique. »

69

Publicité