Les infirmières l’avaient surnommée Poucelina. Douze ans plus tard ? C’est remarquable !

Une fillette de douze ans atteinte d'une forme rarissime de nanisme défie tous les pronostics médicaux.

La plupart des gens naissent en bonne santé et sans la moindre maladie ou complication grave. C’est, à mes yeux, la plus grande chance que quelqu’un puisse avoir.

Mais tout le monde n’est malheureusement pas aussi chanceux.

- Publicité -

Kenadie Jourdin-Bromley est une fillette de 12 ans comme les autres. Elle va à l’école, elle fait du sport, et elle adore dessiner. La seule chose qui diffère, chez elle, c’est qu’elle ne mesure qu’un mètre à peine.

BARCROFT USA/Barcroft Media/Landov
BARCROFT USA/Barcroft Media/Landov

À l’âge de huit mois, on a découvert que Kenadie souffrait d’une forme rarissime de nanisme primordial, et elle pèse actuellement le même poids qu’un enfant de deux ans “normal”.

BARCROFT USA/Barcroft Media/Landov
BARCROFT USA/Barcroft Media/Landov
- Publicité -

Cette maladie est tellement rare qu’elle ne touche qu’une centaine de personnes dans le monde entier.

BARCROFT USA/Barcroft Media/Landov
BARCROFT USA/Barcroft Media/Landov
Préc.1 sur 7
- Publicité -