Ce mini chalet de 9m² était déjà un petit bijou rustique. Mais quand je suis rentré à l’intérieur, WOW !

<

span style="font-size: large;">Certains d’entre nous n’ont qu’une envie : tout quitter. Nous voulons nous affranchir de nos possessions, des pressions de la société, et du tohu-bohu de la vie moderne.

Le poête et menuisier autodidacte Charles Finn est ainsi devenu un formidable concepteur de micro-maisons.

- Publicité -

Som modèle de micro-maison Potomac, de 9m², est ainsi le symbole de la joie qu’il ressent lorsqu’il crée de tels habitats réduits ; d’ailleurs, la manière dont il est devenu concepteur de maisons miniatures est tout aussi fascinante que les demeures qu’il conçoit.

Charles a passé le plus clair de sa vie adulte à perfectionner l’art de la simplicité, pour des raisons “économiques, esthétiques, et quasi-spirituelles”. C’est pour ces raisons qu’il a commencé à optimiser sa vie, jusqu’à vivre dans un espace réduit : une caravane de 2m sur 4m, construite par un ami.1

- Publicité -

Peu de temps après, il a joué les gardiens d’une maison de Potomac, dans le Montana. En échange de ce travail de gardiennage, le propriétaire, spécialisé dans le démantelage de granges, a alors autorisé Charles à utiliser tout le bois récupéré dans le cadre de son métier. C’est à partir de ce bois qu’il a construit sa première micro-maison, et que cette passion est née.2

Depuis, Charles a conçu et construit de nombreuses micro-maisons, toutes superbes, de véritables oeuvres d’art sur mesure conçues à partir de matériaux de récupération.3

- Publicité -

Cette maison, surnommée “Chalet Potomac” mesure 2.5m x 3.5m, possède un escalier menant à un loft d’1,5m, et une finition boisée riche et esthétique.4

Dans la zone de vie principale, on peut trouver un poêle à bois, une petite cuisine avec un four à propane, des sièges, et de nombreuses zones de rangement.5

<
/div>

Et pourtant, aucun des chalets de Charles ne possède l’électricité ou l’eau courante. Selon lui, au fil du temps, on apprend à apprécier le fait d’être privé de ce confort moderne. C’est clairement ce que l’on peut appeler vivre de manière spartiate !6