Elle appelle les secours pour commander une pizza. Non, elle ne s’est pas trompée de numero…

Être opérateur téléphonique au 911, le « Police Secours » américain, n’est pas un métier des plus reposants.

Quand vous ne répondez pas à des blagues téléphoniques, ce sont à des appels de vie ou de mort que vous avez affaire, ou à des gens ayant sérieusement besoin d’aide.

- Publicité -

Dans un signet sur Reddit, un homme a décrit un appel où sa vivacité d’esprit et sa concentration ont permis de mettre fin à une situation douloureuse.

J’ai reçu un appel qui a commencé plutôt bêtement, mais qui était en fait pas mal sérieux :

« 911, où se trouve votre urgence ? »
« 123 Main Street. »
« Okay, que se passe-t-il ? »
« J’aimerais commander une pizza. » (super, encore une blague…)
« Madame, vous êtes au 911. »
« Oui, je sais. Puis-je avoir une grande pizza avec une moitié pepperoni, et l’autre poivrons/champignons ? »
« Hum… « Excusez-moi, vous êtes bien consciente que vous avez appelé le 911 ? »
« Oui, vous pouvez me dire combien de temps ça va prendre ? »
« D’accord, madame, est-ce que tout va bien chez vous ? Avez-vous avez une urgence ? »
« Oui. »
« … Et vous ne pouvez pas parler parce qu’il y a quelqu’un d’autre avec vous dans la pièce ? » (flash de compréhension)
« Oui, c’est ça. Combien de temps il vous faut ? »
« J’ai un agent à 1 ou 2 kilomètres de chez vous. Y a-t-il des armes dans votre foyer ? »
« Non. »
« Pouvez-vous rester au téléphone avec moi ? »
« Non. À bientôt, merci. »

En même temps que j’ai relayé l’appel, j’ai vérifié l’historique de cette adresse et j’ai vu qu’il y avait déjà eu plusieurs cas de violences conjugales.

L’agent est arrivé et a découvert un couple. La femme était pas mal amochée, et son petit ami était bourré.

- Publicité -

L’agent l’a arrêté quand la femme lui a expliqué qu’elle avait été frappée depuis pas mal de temps. J’ai trouvé qu’elle avait fait preuve d’une grande vivacité d’esprit sur ce coup. C’est sans aucun doute un des appels dont je me souviendrai le plus.

L’opérateur est Keith Weisinger et apparemment, cet incident a eu lieu il y a 8 ans. Quand ce signet Reddit a été repris, tout d’abord sur Aatchup, Weisinger a utilisé les commentaires pour clarifier certaines choses:

Je suis loin d’être un expert en la matière, mais je peux vous dire, du point de vue de l’opérateur 911, que mettre un terme à une relation abusive est loin d’être un choix aussi simple que la plupart des gens qui n’ont pas vécu ça se l’imaginent.

Plus d’une fois, j’ai demandé à des victimes pourquoi elles ne quittaient pas tout simplement leur agresseur (pas comme une accusation, mais seulement parce que je voulais savoir). J’ai entendu toute une panoplie de réponses allant de

1) « Je ne sais pas »,

- Publicité -

2) « Il ne me laisserait jamais partir sans me frapper encore plus »,

3) « Si je m’en vais, il va essayer d’avoir la garde des enfants et je ne peux pas les laisser avec lui »,

4) « Je n’ai pas de quoi subvenir à mes besoins à l’heure actuelle » ou,

5) la pire de toutes, « Parce que je l’aime ».

J’aurais aimé pouvoir partager une conclusion sur cet appel (c’était il y a 8 ans, au passage – je ne suis plus opérateur) mais la triste vérité, c’est qu’une fois qu’on a raccroché, on passe à l’appel suivant et on apprend rarement comment l’affaire s’est terminée.