La lettre géniale d’une mère de famille à ses enfants, fait mourir de rire les parents du monde entier.

La lettre est devenue virale et je peux vraiment comprendre pourquoi. Ça m’a vraiment fait craquer.

Cela a commencé par une simple lettre ouverte d’une mère à ses enfants, avant l’été. Mais assez vite, la lettre est devenue virale… et je peux vraiment comprendre pourquoi.

- Publicité -

Cette mère de famille m’a vraiment fait craquer. J’aimerais assez la connaitre en personne, je peux déjà dire qu’elle a un sacré caractère.

Jetez un œil à la lettre complète ci-dessous, republiée ici avec l’autorisation de la blogueuse M.Blazoned.

Vous pouvez aussi visitez son compte Twitter et sa page Facebook. Quelle maman !

“Salut les enfants,

N’hésitez pas à laisser trainer vos affaires où vous vous voulez cet été. Des smoothies à moitié bus dans le salon ? Aucun problème. Je m’en occupe. Des chaussettes dans l’entrée. C’est pour moi. De la vaisselle dans l’évier ? Allez-y. Les Legos ? Partout ? J’adore ça. Ah, et n’hésitez pas non plus à trainer vos couvertures partout dans la maison et à les abandonner dès que vous n’en voulez plus. Je les plierai avec amour et les ramènerai dans vos chambres.

Et les portes ? Les fermer est en option. Je suis juste derrière vous, donc, sérieusement, ne vous prenez pas la tête avec ça. J’adore quand les guêpes rentrent et que l’air conditionné sort. Qui sommes-nous pour être séquestrés dans notre maison climatisée ? Les portes ouvertes, voilà la politique de cette maison. Nous ne savons que faire de notre argent.

Et c’est il est totalement permis de laisser vos maillots de bain et vos serviettes humides sur n’importe quelle surface du sol à la balustrade. J’adore les tas, mais soyez originaux ! Ah, et les poser sur les surfaces en bois peint est vraiment la meilleure solution. Je les récupérerai afin que cela ne marque pas le bois. Vous êtes occupés. Arrêtez tout. Retournez sur Netflix. La série “Friends” ne va pas se regarder toute seule.

La_lettre_géniale_d’une_mère-01

Et faites-moi savoir quand vous avez faim. Ne vous laissez pas encombrer par les heures de repas normales. Et, s’il vous plait, ne vous coordonnez pas. La cuisine est ouverte 24 heures sur 24 ? 7 jours sur 7, et je suis heureuse de vous préparer tout ce dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin. Je suis spécialisée dans la cuisine à la demande.

Et si vous faites quelque chose vous-mêmes, laissez juste chaque objet là où vous l’avez utilisé pour la dernière fois. Le lait aussi. S’il tourne… J’en rachèterai. L’argent ? Enfin. Je travaillerai juste davantage. Et je ferais le ménage. Je marcherais juste derrière vous et rangerai sur le chemin. Ça m’amuse de participer indirectement à votre cuisine. Comme, woah, comment ont-ils fait pour renverser autant de fromage râpé sur le plan de travail ? Impressionnant.

Et à chaque fois que vous avez soif… utilisez un nouveau verre. On en a des tonnes. Et un lave-vaisselle que j’adore remplir et vider. Et, à ma connaissance, infiniment d’électricité et d’eau. Le monde nous appartient.

Et si quelque chose s’organise avec vos amis ? Je suis là. Je vous y conduirai ou vous ramènerai, voire même les deux. C’est vrai, j’ai une voiture et un permis de conduire. Autant que je m’en serve. Et s’il vous plait, nul besoin de me prévenir à l’avance. Je peux aisément arrêter ce que je fais, même si je travaille, pour vous prendre en voiture. Je sais à quel point votre temps est précieux. Besoin d’argent pour le cinéma ? Et voilà, fiston.

- Publicité -

Et au petit dernier, quand t’en prendra l’envie, je t’emmènerai à la piscine. Avant de partir, tu pourras te plaindre et geindre pendant que je te mettrais de la crème solaire. Ne te retiens pas. Sois toi-même. Exprime tes sentiments. C’est froid, n’est-ce pas ? J’adore quand tu t’écartes de moi tout doucement pendant que je l’applique. Un bon entraînement pour mes bras et mon dos. C’est gentil de penser à moi.

Et juste une petite chose sur les lunettes. C’est pour moi. Ne vous embarrassez pas de savoir où elles se trouvent. Ma mission de l’été est de savoir où sont vos lunettes, à tout moment (dans la voiture… côté gauche…coincées entre les sièges). La nuit, je dors avec sous mon oreiller. On ne peut pas être trop prudent. Comment nageriez-vous sans elles ?

La_lettre_géniale_d’une_mère-02

Juste quelques points de dernière minute sur les questions ménagères : Lever les yeux au ciel ? Oui ! J’adore le retour immédiat sur mes réflexions et mes idées. Comment pourrais-je mesurer si je vous fais plaisir ou non ? Prendre sa douche ? Facultatif. Vous savez ce qui est mieux. Je le reconnais. Porter un chapeau ? Hors de question. Plus il y a de soleil, mieux c’est. Les corvées ? Dites-moi juste quand c’est le meilleur moment pour vous. Les brins d’herbe et le désordre ne bougeront pas.

Une dernière chose… s’il vous plait, ayez toujours vos écouteurs afin de ne pas m’entendre quand je suis en train de vous parler. La communication c’est complètement surestimé. Une petite chose à savoir à propos de moi ? J’adore crier à m’en faire exploser les poumons, les mêmes choses trois ou quatre fois sans avoir de réponses. Ça a un vrai effet cathartique. Vous voyez.

Bon, traitez moi de folle, mais si vous suivez toutes ces indications à la lettre, je pense que tout le monde y gagnera cet été.

Ou, si vous ne comprenez pas le sarcasme, vous ne tiendrez pas jusqu’au mois de juillet. Dans les deux cas…

Je vous aime les enfants.

– Le parent défaillant (“The Default Parent”)

Vous avez aimé la lettre de cette maman ? Si c’est le cas, partagez-la avec vos proches. 🙂