Les 11 Choses qui rendent un Homme Instantanément Sexy

« Quelle est la première chose que l’on remarque chez un homme ? » (traduit d’un article original de )

- Publicité -

Cette pensée m’a traversé l’esprit. Est-ce que ce sont ses yeux ? Ses cheveux ? Son sourire ? Ses épaules ? Aucune réponse ne semblait aller. Quand j’étais plus jeune, j’avais tendance à apprécier les hommes grands, minces et aux cheveux sombres. Mais aujourd’hui, à 52 ans je n’ai plus vraiment de « type ». Tout au moins, pas un type physique. J’évolue autour d’hommes au sex-appeal palpable. Mais qu’est-ce qui, au juste, rend un homme si sexy qu’il irradie le sex-appeal dès qu’il pénètre dans une pièce ? C’est la question que je me suis posée.

J’ai laissé mon esprit vagabonder sur les images de ces hommes rencontrés au cours de ma vie, et qui m’ont coupé le souffle fait battre mon cœur par leur simple présence. Je me suis parfois rappelée d’un T-shirt qui retombe sur l’épaule d’un homme, ou comment un autre retenait mon regard par-dessus un verre de vin sans la moindre gêne. Mais par-dessus tout, je me suis penchée sur ces choses intangibles – qualités, valeurs, traits de caractère – que possèdent les hommes et qui me donnent envie d’envoyer valser plats et assiettes loin de la table pour venir m’installer sur leurs genoux.

Au final, j’ai retenu 11 choses :

traits homme sexy

1. La force

Et par là, je ne parle pas de soulever de la fonte, même si de belles tablettes de chocolat ne font pas de mal. Je parle de la force intérieure, de la force d’âme. Cette force fermement ancrée, qui dit : « je sais qui je suis ». Il n’y a rien de plus sexy qu’un homme avec une forte volonté, qui tient les rênes des impulsions et de la colère qui ont pu le faire dérailler quand il était plus jeune, dont la confiance discrète témoigne, sans la moindre arrogance, qu’il n’a rien à prouver.

2. La vulnérabilité

Un homme ne peut pas être fort s’il n’est pas aussi vulnérable. Ça signifie qu’il peut vous dire ce qu’il veut, quand il a peur, comment vous le faites se sentir, les erreurs qu’il a commises et pour lesquelles il s’est excusé, ce qu’il a surmonté, ce qui le met à genoux. Sans cette transparence, il ne peut pas y avoir d’intimité authentique, cet ingrédient qui fait que le sexe reste sexy une fois que l’engouement initial s’est dissipé.

- Publicité -

3. L’intégrité

Cet ingrédient est ce qui sépare les garçons des hommes. Même s’ils peuvent faire illusion au début, les coureurs de jupons, les chauds lapins et les narcissiques se complaisent dans le mensonge, la facilité et les nuages de fumée pour servir leurs propres intérêts. Il n’y a rien de sexy chez un homme qui prétend être quelque chose qu’il n’est pas, qui n’a aucune profondeur de sentiment et qui se moque des blessures qu’il laisse dans son sillage.

4. L’intellect

Un bel esprit, c’est sexy. Le Q.I. est une chose, mais il ne suffit pas à décrire l’intelligence. Le sens critique, une soif d’apprendre insatiable et un don distinctif pour la libre expression artistique, tel est pour moi le chant des sirènes de la masculinité. Qu’un homme soit bien foutu, ça ne m’intéresse pas. S’il ne peut pas m’impressionner par son esprit, alors l’alchimie sexuelle ne prendra pas.

5. Le sens de l’humour

Un homme sans sens de l’humour n’est rien qu’une douche froide ambulante. Je ne peux tout simplement pas me connecter à quelqu’un qui serait ultra-littéral, hyper-sérieux et ne rirait jamais. Pour moi, l’intellect et l’humour sont des éléments indissociables. Les gens intelligents savent lire les nuances et trouver l’humour dans toutes les situations. Et cette touche d’humour et essentielle. Même si un mec est super chaud, si son humour n’est pas compatible avec le mien, ce qui est sexy ne le restera pas longtemps.

6. La chaleur

Essayer de se connecter à quelqu’un qui reste derrière un mur, c’est épuisant. La compassion, l’empathie, un sourire au coin des lèvres et un rire facile. Ces traits de caractère et ces actions sont désarmants au meilleur sens du terme. La gentillesse est sexy. C’est ainsi.

7. La générosité

La pingrerie est un tue-l’amour. Et je ne parle pas que de la pingrerie en matière d’argent, mais aussi de sentiments. Jeter l’argent et les sentiments par les fenêtres indiquent peut-être un manque de contrôle ou d’estime de soi, mais compter le moindre centime et s’abstenir de tout véritable contact laisse entendre que l’on préfère les objets aux gens. J’ai aussi découvert que les radins ne sont pas d’aussi bons amants que leurs concurrents plus généreux. Ce n’est pas très sexy de dormir dans le même lit que quelqu’un qui se retient physiquement ou émotionnellement.

8. La tendresse

La tendresse, c’est la chaleur en action. Un petit baiser sur le bas du cou avant de partir. Une paume qui se faufile dans le trou de mon jean pour serrer mon genou. Poser sa tête sur ma poitrine parce que c’est l’un de ses endroits préférés. Un homme qui aime le contact pour le simple plaisir du contact, que ça enchaîne ou non sur une relation sexuelle, c’est sexy.

- Publicité -

9. La conscience

Il n’y a pas si longtemps, j’étais attiré par les hommes si ambitieux qu’ils semblaient tourner à l’énergie nucléaire. Ce que j’ai appris, c’est que ce genre « d’ambition » cache souvent de l’insécurité, de l’avarice et de l’agressivité. Des qualités qui ne sont pas particulièrement attirantes. La conscience, cette capacité à ressentir et être présent dans l’instant, même si cet instant est pénible, c’est la forme ultime d’ambition car elle nécessite un engagement à la croissance personnelle qui est déconseillée aux âmes sensibles. Un homme qui irradie une confiance discrète, qui est capable de rester calme et concentré face à l’adversité, me fait fondre sur place.

10. Le partenariat

Le seul endroit où j’ai envie d’être dominée, c’est dans ma chambre à coucher. Et même là, ce n’est jamais sans mon consentement. Dans tout autre contexte que ce soit, je veux un homme qui n’essaye pas de me dominer, qui comprennent la nécessité du compromis, de la réciprocité, de la communication et du respect. Je n’ai ni le temps ni la patience pour les hommes qui se la jouent et ressentent le besoin de contrôler les femmes pour se sentir hommes.

11. La confiance sexuelle

La véritable confiance sexuelle n’a rien à voir avec la taille du pénis, les mouvements cadencés et le nombre d’orgasmes. Une ambiance qui se diffuse avec une autorité tranquille, une capacité à lire mon corps et mon souffle, un sentiment sensuel sur l’instant qui peut ou pas impliquer de se plonger dans mes yeux, mais qui exige d’être vulnérable et présent à chaque instant. Un homme sexuellement chargé qui est aux commandes de ses pulsions et fermement assis sur ses expressions sexuelles est capable de me transformer en soumise perpétuellement allumée en un rien de temps.

Beaucoup de ces 11 choses n’apparaissent pas sur la check-list que j’utilisais quand j’avais 20 ans. À l’époque, j’étais attirée par les hommes d’affaires impeccables, avec des voitures rutilantes et qui voyageaient en groupe. Les gens qui répondent à cette description n’ont rien de mal, mais le tape-à-l’œil s’use rapidement quand il n’y a aucune substance pour le soutenir. L’un des avantages à avoir 52 ans, c’est que j’ai enfin compris ce qu’il fallait chercher chez un homme.