Il s’avère que voyager nous rend bien plus heureux que ne peuvent le faire les richesses matérielles.

Cela a été prouvé scientifiquement.

- Publicité -

Pourquoi nous dirigeons-nous vers les boutiques d’un pas déterminé dès que nous avons de l’argent dans nos portefeuilles ? À chaque nouvel achat, nous sommes un peu plus heureux, mais quelques jours plus tard cette satisfaction a disparu sans laisser de traces.

Chez Bridoz nous avons décidé qu’il était temps de s’attaquer à ce problème une bonne fois pour toutes, et de trouver comment nous pouvons tous trouver le vrai bonheur.

Il s’avère que le principal obstacle au bonheur est l’adaptation. Dès que quelque chose que nous avons acheté devient ordinaire et moins exaltant, le niveau de satisfaction que nous ressentons tend à chuter, et nous sommes obligés de nous mettre en quête du prochain achat. Ce procédé se répète encore et encore.

- Publicité -

Toutefois, une étude menée par l’université de Cornell a découvert un moyen de briser ce cycle infernal. Le professeur de psychologie Thomas Gilovich a montré que nous bénéficions de la même augmentation de bonheur lorsque nous achetons quelque chose que nous désirons et lorsque nous voyageons.

Mais, et c’est le point le plus important, la quantité de bonheur que nous tirons d’un achat chute avec le temps, tandis que les souvenirs de notre voyage continuent de nous fournir des hormones du bonheur sur une bien plus longue période.

Participer à différents types d’évènements originaux, partir en voyage, apprendre de nouvelles compétences, même pratiquer des sports extrêmes, il s’agit de sources idéales de bonheur pour chacun d’entre-nous. Un nouvel appareil ou une nouvelle voiture finiront par devenir un objet ordinaire de plus en notre possession, ou deviendront âgés et obsolètes.

- Publicité -

Tandis que chaque nouveau souvenir devient une vraie source de joie qui nous accompagne pendant toute notre vie.

SOURCEBrightside