Prison ferme pour des chasseurs en Haute-Saône pour la destruction d’espèces protégées

A. GELEBART / 20 MINUTES
A. GELEBART / 20 MINUTES
- Publicité -

En 2013, des membres de la Fédération de chasse de Haute-Saône auraient capturé par dizaines des éperviers, des buses ou encore des chats sauvages, tous protégés, sur un site dont ils avaient la gestion. Un terrain pourtant aménagé pour y favoriser justement la présence du petit gibier, comme les faisans ou les lapins. La décision du tribunal de Vesoul était donc très attendue.

Dans son délibéré relaté par L’Est Républicain, trois des sept prévenus ont été condamnés à un an de prison ferme.

- Publicité -

Outre les peines (par ailleurs bien au-delà des réquisitions) accordées à l’ancien président et à l’ex-directeur également condamnés à 5.000 euros d’amende – et qui pourraient faire appel –, les apprentis et salariés de la Fédération ont pour leur part été condamnés à des peines de prison avec sursis.

SOURCE20 minutes