Ce fermier aimait tellement ses vaches qu’il a arrêté de les tuer

À quelques kilomètres de Toronto, dans la campagne canadienne, Mike Lanigan élève du bétail et cultive ses 16 hectares de terre labourable. Mais Mike n’est pas tout à fait un fermier comme les autres. Au cours de l’été 2016, alors qu’il aidait l’une de ses vaches à mettre bas, il a eu une révélation.

- Publicité -

Lors de cette opération délicate, le fermier parlait au nouveau-né et l’encourageait à prendre son premier lait, indispensable à sa survie, raconte-t-il dans une vidéo tournée par son employée, Edith Barabash. Mike, fermier de père en fils, connaît bien la chanson. “Puis je me suis dit : ‘C’est vraiment hypocrite de ma part de donner autant d’amour pour une finalité à l’opposé de cet amour’”, a-t-il confié.

la_belle_histoire_du_jour-01 la_belle_histoire_du_jour-02

En regardant le petit veau grandir et jouer avec les siens, Mike a décidé que ses 21 vaches, deux oies, ses chevaux et son “âne de garde” n’iraient plus à l’abattoir et que ces animaux vieilliraient sereinement dans leurs 40 hectares de vert pâturage. Mieux encore, il souhaite désormais ouvrir les portes de sa ferme aux vaches sauvées et à tout autre animal dans le besoin. La Farmhouse Garden Animal Home est née.

la_belle_histoire_du_jour-03

- Publicité -
×
Préc.1 sur 3
- Publicité -
SOURCELCI