Des Choses Stupides Qu’on Doit Arrêter De Dire Aux Papas

(texte traduit d’un article original de Ashley Miller)

- Publicité -

Récemment, j’ai parlé à une gentille dame dans la queue d’un supermarché.

Je mettait un paquet géant de couches dans le caddie quand la gentille dame m’a souri.

“Des enfants?” elle a demandé avec un sourire.

“Oui, un petit garçon.” J’ai répondu.

“Alors, qui le garde maintenant?” elle a demandé.

“Euh, il est à la maison avec son Papa.”

Son sourire s’est élargi.

“Ohhhh,” elle a dit, me lançant le regard.

Ça continue ainsi:

J’ai essayé d’apprendre à faire ce regard.

Des_Choses_Stupides_Qu'on_Doit-01

Mais voilà ce qui s’est passé au final:

Des_Choses_Stupides_Qu'on_Doit-02

Ensuite, elle a lancé la bombe:

“Espérons que tout sera sous contrôle quand vous rentrez à la maison!”

Gloussement.. Clignement des yeux…

Ça m’a pris toute ma force pour ne pas lui envoyer les courgettes à la figure.

Au lieu de ça, j’ai hoché la tête et lui ai fait un grand sourire montrant toutes mes dents.

C’est là que j’ai réalisé ce fait.

Nous devons arrêter de parler des Papas comme s’ils sont inaptes à être des parents.

J’entends ces choses tout le temps, et mon mari l’entend aussi.

Comme cette fois où nous étions dans le parc et que notre fils portait des chaussures différentes et un ancien t-shirt crasseux couvert de tâches.

“Il semblerait que c’est Papa qui t’a habillé aujourd’hui!” un commentaire plein de sens nous est parvenu.

Une nouvelle: Je l’ai habillé. Et j’ai fait un travail terrible, ce qui est normal. Quand son père l’habille, il ressemble à un modèle de catalogue pour enfants.

“Nous devons arrêter de parler des Papas comme s’ils sont inaptes à être des parents.”

- Publicité -

“Est-ce que Papa fait le babysitter aujourd’hui?”

Non, il n’est pas une babysitter.

Il est parent.

Il est dehors en train de jouer dans la cours, embrassant un genou nu, étalant de l’écran solaire sur un petit nez et supportant une autre crise “Je ne veux pas d’écran solaire” comme un chef.

Il est assis dans les toilettes avec une petite personne en train de le regarder à travers une fissure dans la porte.

Il est en train de construire des forteresses et des stations de train et de faire la course des camions.

Plus tard, il sera en train de gratter du fromage collé au sol, d’accrocher des petits pulls, d’enlever l’odeur de pipi sur le sofa et de nettoyer le caca de la douche.

Il sera en train d’examiner une petite rougeur derrière les oreilles de notre fils et de taper sur google “possibilité de mort à cause d’une rougeur derrière les oreilles” et doucement en train de se convaincre que c’est un virus mangeur de viande.

Il va s’inquiéter et pensera à notre fils — tout le temps.

Il va comprendre tout de travers, puis dans le bon sens, puis de travers, puis dans le bon sens.

Il va débattre avec sa partenaire (moi) à qui le tour de faire les courses et nous nous demanderons pourquoi nous jouons à ce jeu — et puis quelque chose de merveilleux va arriver.

Le bonheur.

Les cœurs battront de nouveau.

Il lira la même histoire de l’âne Tro-Tro pour la sixième fois à la suite (sans s’en plaindre) et essaiera de faire entrer quatre extrémités gigotantes dans un pyjama propre.

Il va s’asseoir près de son lit, en disant les trois mots qu’il sait qu’ils vont aider notre fils à dormir.

“Papa est là”

Il ira en bas pour ranger les jouets et se laissera aller sur le sofa avec une bière pour se relever deux minutes après quand notre fils se lèvera et commencera à pleurer.

Et il le fera encore et encore jusqu’à ce qu’il laisse tomber la bière.

Il vérifiera les serrures des portes et ira dans sa chambre à coucher pour murmurer un dernier “bonne nuit”, heureux à l’idée qu’il aura probablement 4 heures pour dormir.

Dans son chemin, il jettera un regard vers le lit du petit et pensera:

“Putain qu’il est beau.”

Avec tout ça, il y a moi. Je fais exactement la même chose, chaque jour.

Il y a certainement beaucoup de papas sans cœurs dans le monde. Croyez-moi, j’en suis sure. Il y a également beaucoup de mamans sans-cœurs.

Mais les bons papas doivent faire part de notre compréhension du mot parents.

- Publicité -

Il suffit de regarder les visages souriants des mères ayant des enfants dans les magazines, les films, la publicité et en ligne pour voir ce que les médias pensent de l’équilibre parental.

Des_Choses_Stupides_Qu'on_Doit-04

Ouais.

Des_Choses_Stupides_Qu'on_Doit-05

Et oui.

Ecoutez ce langage que nous utilisons à propos des parents pour savoir ce que nous sommes supposés penser

Regardez combien de pression nous mettons sur les épaules des mamans pour être des soignantes-nées. Celles avec des instincts. Celles qui savent comment le faire proprement.

Merde, même le shampoing avec lequel nous lavons notre fils dit “Les mamans le préfèrent.”

Qu’en est-il des papas?

Et pourquoi ne dit-on pas “école paternelle”

C’est facile de voir pourquoi les papas sont rarement mentionnés dans les classes prénatales.

C’est facile de voir pourquoi les vrais papas — aimant, soucieux, forts, capables, loyaux, instinctifs — sont représentés comme des abrutis, des faiseurs de troubles.

C’est facile de voir pourquoi les gens sont surpris de voir un homme avec une écharpe à bébé, comme si c’est le messie.

C’est facile de voir pourquoi la plupart des papas ont à peu près 5 jours de congé de paternité (s’il y’en a) quand un enfant est né.

C’est facile de comprendre pourquoi nous n’entendons jamais le terme “un père qui travaille.”

Rien pour les papas incroyables.

Non.

Parce qu’ils sont probablement en train se gratter les boules et de regarder le foot, non?

Faux.

Ils sont en train de se gratter les boules et de regarder les Teletubbies. 

Saluons-les.

Des_Choses_Stupides_Qu'on_Doit-06