D’embarrassantes erreurs de costumes que vous n’avez jamais remarquées

Quand vous pensez au monde du cinéma, ce sont probablement les acteurs et actrices, leurs performances à l’écran, mais aussi à ce qu’ils portent, qui vous viennent à l’esprit. Vous imaginez sans doute de longues robes de bal, de jolies tenues aux couleurs assorties, des vêtements qui permettent vraiment de donner corps à un personnage et à son histoire.

- Publicité -

La garde-robe plante également le décor de la période dans laquelle le film est censé se dérouler. Cependant, même à Hollywood, les choses peuvent mal tourner. Poursuivez la lecture pour en savoir plus sur certaines des plus grosses erreurs de garde-robe de l’histoire du cinéma, qui, pour la plupart, vous ont probablement échappé.

1. « Troie » : les parapluies n’avaient pas encore été inventés

Ce film de 2004 n’a connu qu’un succès mitigé auprès de la critique, même s’il s’agit d’une énorme réussite au box-office, rapportant près de 500 millions de dollars sur un budget de 175 millions. Comme il s’inspire de l’« Iliade » d’Homère, il a un côté épique, « tout doit être grand ». C’est assez convaincant, jusqu’à ce qu’une scène particulière arrive.

- Publicité -

Dans celle-ci, Paris (joué par Orlando Bloom) profite de l’ombre d’une ombrelle rose. Cette phrase à elle seule suffirait à déconcerter qui que ce soit. Inutile de dire que les guerriers homériques se passaient d’un luxe aussi fantaisiste, étant donné que les parapluies n’avaient pas encore été inventés.

Préc.1 sur 35
- Publicité -