L’histoire de cette femelle golden retriever tenace, qui a perdu ses quatre pattes, émeut la planète.

Elle veut que tout le monde comprenne que l'important, dans la vie, c'est l'amour.

Chi Chi, une femelle golden retriever âgée de deux ans, voit enfin le bout d’un parcours long et douloureux. En effet, depuis sa découverte dans un sac poubelle, au fond d’une allée coréenne, Chi Chi a subi des opérations chirurgicales radicales, elle a enduré une convalescence épuisante, et elle a entrepris un voyage jusqu’à Phoenix, dans l’Arizona.

- Publicité -

Mais maintenant, elle a enfin un foyer, et une famille qui tient à elle – un destin qui lui semblait probablement illusoire il y a quelques mois de cela.

Chi Chi (qui veut dire « affectueuse » en coréen) a été découverte à l’extérieur d’une boucherie rurale, en Corée du Sud. Ses quatre pattes étaient ligotées avec du fil de fer, et très grièvement blessées.

Selon Ju Yu, le directeur d’un refuge animalier local, ce fil et ces blessures indiquent que Chi Chi a été suspendue dans la boucherie, la tête en bas, et battue. Lorsque ses geôliers se sont aperçus que les blessures de Chi Chi étaient infectées, ils se sont débarrassés d’elle.

Après son sauvetage imprévu, Chi Chi a passé plus de deux mois dans une clinique vétérinaire de Séoul. Ses pattes et ses membres inférieurs étaient trop endommagés et infectés pour pouvoir être sauvés, ce qui a mené à leur amputation. Une fois remise de cette épreuve, les médecins ont offert à Chi Chi des membres artificiels, et lui ont appris à remarcher d’une manière assez unique et nouvelle.

Malgré toute la douleur, le traumatisme et les problèmes, la queue de Chi Chi n’a jamais cessé de s’agiter. Chi Chi ne laisse pas son passé douloureux influencer sa vision du monde.

Richard, Elizabeth et Megan Howell ont l’habitude de recueillir et d’adopter des chiens. Ils ont actuellement deux beagles, adoptés dans le cadre du programme Beagle Freedom Project. Lorsque cette famille a entendu parler de Chi Chi grâce à l’organisation Animal Rescue, Media & Education, basée à Los Angeles, ils ont tout de suite su qu’ils étaient en mesure de fournir à la chienne un environnement affectueux et sécurisé.

- Publicité -

ARME est la compagnie-soeur du Breagle Freedom Project, que la famille Howell suivait sur les réseaux sociaux depuis l’adoption de leurs deux chiens. Ils ont suivi les progrès de Chi Chi sur le web, et ont fini par faire part de leur intérêt à ARME, en leur proposant de l’adopter.

Lorsque l’avion de Chi Chi s’est posé à L.A., samedi dernier, les Howell étaient là pour l’accueillir. Ils ont ramené Chi Chi jusqu’à leur demeure, à Phoenix, pour enfin mettre un terme à son incroyable parcours.

Pour le moment, Chi Chi semble très bien s’adapter à son nouvel environnement, surtout quand on pense à tout ce qu’elle a vécu. Il faut toujours lui changer régulièrement ses pansements, et lui prodiguer des soins spéciaux, mais de l’avis des Howell, Chi Chi mérite tous ces efforts.

D’ailleurs, ils ont été tellement impressionnés par sa nature douce et extravertie qu’ils songent à en faire une chienne de thérapie, une fois qu’elle sera totalement remise. Chi Chi apportera ainsi de l’affection, du soutien et de l’inspiration aux enfants et aux vétérans qui ont perdu un ou plusieurs membres.

NB : Le régime alimentaire moyen d’un Coréen ne comprend pas de viande canine. C’est une idée reçue assez répandue. D’ailleurs, la consommation de viande canine y est rare, et n’est pas du tout la norme.


https://www.youtube.com/watch?v=wMA8jDo1RF4