Au Canada, les animaux sont désormais des “êtres sentients”, et n’appartiennent plus à PERSONNE.

Bonne nouvelle !

Les maltraitances animales sont en baisse au Québec, grâce à la nouvelle loi passée en 2015, qui déclare que les animaux doivent désormais être considérés comme des “êtres sentients”, et plus comme des possessions.

- Publicité -

Il est de notoriété publique que la province canadienne de Québec est un terreau fertile pour les usines à chiens en tous genres. Selon la nouvelle loi :

“Les animaux ne sont pas des objets. Ce sont des êtres sentients, et ils ont des besoins biologiques.”

Il est important de noter que cette loi s’applique à TOUS les animaux, qu’ils soient domestiques ou de ferme, et même à certains animaux sauvages. Cela signifie que les gens ne pourront plus maltraiter leur poisson rouge sans être punis.

Au Canada les animaux sont 01

- Publicité -

Les inspecteurs spécialisés ont désormais des pouvoirs accrus, et peuvent maintenant demander à vérifier par eux-mêmes si un animal est bien traité ; de plus, ils doivent valider une “cause de raison” expliquant pourquoi l’inspecté possède cet animal.

Même avec ces pouvoirs accrus, les inspecteurs doivent cependant fournir un mandat avant de pouvoir confisquer un animal.

Les personnes qui maltraitent des animaux et ne respectent pas leurs droits risquent désormais 18 mois de prison au Québec. Selon des informations fournies à CBC News, le Ministre de l’Agriculture Pierre Paradis est responsable du passage de cette loi.

Au Canada les animaux sont 02

- Publicité -

Enfin, il n’est pas le seul. En effet, bon nombre d’activistes animaliers se sont mobilisés pour cette cause. Suffisamment, en tout cas, pour souligner à quel point les injustices commises contre toutes les espèces animales de la planète devaient cesser au plus vite.

Paradis propose une solution toute simple à ce problème, afin que le Québec évite les conséquences désastreuses de la maltraitance animalière. Il explique :

“Si vous avez un poisson rouge, vous devez vous en occuper. Si vous ne voulez pas vous en occuper, n’achetez pas de poisson rouge.”

C’est un pas décisif en avant pour toute l’Humanité, qui va enfin pouvoir accepter le monde pour ce qu’il est : une grande balle d’amour ! Tous les animaux et toutes les créatures devraient être aimés par les humains, et désormais, c’est à nous de montrer à quel point nous sommes reconnaissants de les avoir à nos côtés !