Après 30 ans de solitude dans la rue, un policier aide un sans-abri à découvrir sa véritable identité

2. La vie d’un solitaire

- Publicité -

Malgré les soins et l’attention de sa mère, Myers n’a jamais vraiment communiqué avec le reste de sa famille. Comme ses frères et sœurs l’ignoraient et le négligeaient, Myers était particulièrement réservé, devenant de plus en plus introverti. Il se sentait isolé et seul, un sentiment qui l’a suivi tout au long de sa vie d’adulte.

Myers décrira plus tard sa situation comme « vivre une vie aussi seule qu’une personne pourrait l’être ». En grandissant, il a perdu le contact avec ses amis du lycée et les choses n’ont fait qu’empirer. Myers allait perdre la seule personne dont il se sentait proche.

- Publicité -
2 sur 25
- Publicité -