Cette Etudiante a pris des photos qui font froid dans le dos pour montrer à quoi ressemble l’anxiété

Voici Katie Joy Crawford, une étudiante en photographie âgée de 23 ans à Baton Rouge en Louisiane.

- Publicité -

Pour sa thèse, Crawford a décidé de faire une série de photos qui capture ses expériences avec la dépression et l’anxiété. La série – Appelée Mon Cœur Anxieux – est composée de 12 portraits évocateurs et de légendes personnelles qui transmettent les effets invalidants de la maladie mentale. Crawford a passé presque trois heures sur chaque prise, utilisant un appareil photo télécommandé à distance pour prendre les photos.

C’est devenu une expérience cathartique qui m’a emmené à me soigner et à me découvrir,” a partagé Crawford. “Je veux que ceux qui souffrent sentent qu’ils ont une voix et une main à tenir. Je n’ai jamais voulu que quiconque se sente seul vu que l’anxiété et la dépression peuvent nous isoler.”

Voici quelques photos de sa remarquable série…

Avoir l’impression qu’on suffoque:

“On continue à me dire de respirer. Je peux sentir mon sternum monter et descendre. Monter et descendre. Monter et descendre. Mais pourquoi j’ai l’impression que je suffoque? J’ai mis ma main sous mon nez pour m’assurer qu’il y a de l’air. Mais je ne peux toujours pas respirer.”

Se sentant coincé dans sa propre tête:

“Prisonnière de mon propre esprit. L’instigateur de mes propres pensées. Plus j’y pense, plus ça va mal. Moins j’y pense, plus ça va mal. Respire. Juste respire. laisse aller. Ça ira mieux bientôt.”

Se sentir coincé dans sa vie:

- Publicité -

“J’ai peur de vivre et j’ai peur de mourir. Quelle façon d’exister.”

Se sentir paralysé pour agir:

“C’est étrange – au creux de votre ventre. C’est comme quand vous nagez et que vous voulez mettre les pieds à terre mais que l’eau est plus profonde que vous ne le pensiez. Vous ne pouvez pas toucher le bas et votre cœur rate un battement.”

En oscillant entre la dépression et l’anxiété:

“La dépression est quand vous ne pouvez rien sentir. L’anxiété est quand vous sentez beaucoup trop. Avoir les deux est une guerre constante dans votre esprit. Avoir les deux veut dire ne jamais gagner.”

Se sentir piégé:

“Vous avez été créé pour moi et par moi. Vous avez été créé pour remplir ma solitude. Vous avez été créé par défense venimeuse. Vous êtes fait de peur et de mensonges. La peur de promesses non partagées et de perdre la confiance si difficilement donnée. Vous avez formé ma vie entière. Plus fort et plus fort.”

- Publicité -

Se sentir alourdi par votre cerveau:

“Un verre d’eau n’est pas lourd. C’est presque stupide quand vous devez en tenir un. Mais si vous ne pouvez pas le remplir ou le remettre? Et si vous deviez supporter son poids pour des jours… des mois… des années? Le poids ne change pas, mais le fardeau si. A un certain point, vous ne pourriez plus vous rappeler à quel point ça paraissait léger. Parfois, ça demande tout en vous pour prétendre que ça n’existe pas. Et parfois, vous devez juste le laisser tomber.”

Se sentir anxieux à l’idée de dormir:

“J’avais peur de dormir. Je sentais la plus brute des paniques dans le noir total. En fait, le noir total n’était pas effrayant. C’était ce petit bout de lumière qui crée une ombre – Une ombre terrifante.”

Pour voir la série entière, allez ici.

×