Cet Incroyable Village Indien Plante 111 Arbres A Chaque Fois Qu’une Petite Fille Nait

Chaque culture a ses propres traditions qui tournent autour de la naissance d’un enfant. Alors que nous célébrons la naissance d’une fille en envoyant des robes roses et des poupées, dans le village de Piplantri à Rajasthan, Inde, ils la célèbrent en plantant 111 arbres.

- Publicité -

C’est vrai, à chaque fois qu’une petite fille nait à Piplantri, 111 arbres sont plantés en son honneur!

Dans la plupart des villages indiens, la naissance d’une fille était historiquement considérée comme un fardeau pour la famille. Les villages ruraux fonctionnent selon le système de la dot, ce qui contribue au cout élevé des mariages pour les foyers avec des filles. En conséquence, les filles étaient souvent considérées comme inférieures aux hommes et beaucoup étaient mariées avant d’atteindre l’âge de 18 ans; rares étaient celle qui recevaient une éducation digne de ce nom.

La violence envers les femmes découlant de ces attitude est encore un sujet d’actualité en Inde. Le documentaire India’s Daughtersa dernièrement été interdit car il présentait explicitement le viol et l’abus dans le pays.

En juxtaposition, la tradition de planter des arbres pour fêter la naissance d’un enfant femelle à Piplantri semble rejeter complètement ces contraintes historiques, favorisant l’espoir que ces attitudes envers les femmes peuvent changer.

Cette coutume incroyable a été initiée par un ancien chef du village, Shyam Sundar Paliwal, pour honorer sa fille qui est morte jeune. Même si Paliwal n’est plus le chef du village, la tradition a quand même continué.

Quand une fille nait, les membres du villages se cotisent pour soulever une sorte de “fonds” pour la fille. Les parents contribuent du tiers de la somme de 31.000 roupies, l’équivalent de 500$, et l’argent est mis de côté comme une allocation de 20 ans pour la fille. Ceci garantie qu’elle ne sera jamais considérée comme un poids pour sa famille.

- Publicité -

En contre-partie de ces fonds, les parents signent une déclaration sur l’honneur qui stipule que la fille ne sera mariée qu’après avoir atteint l’âge de 18 ans et qu’elle ait reçu une éducation digne de ce nom. La déclaration sur l’honneur stipule qu’on doit aussi prendre soin des 111 arbres.

C’est une astuce très intelligente, mais la pratique de planter des arbres avec la naissance d’un enfant fait en sorte que l’environnement local sera toujours capable de soutenir la population croissante.

Cette belle tradition n’initie pas seulement une profonde appréciation pour les femmes dans le village, mais elle engendre aussi un sens de responsabilité remarquable envers l’environnement.

Gehrilal Balai, un père qui a planté 111 arbustes l’année dernière, a dit au Hindustan Times qu’il a ressenti le même bonheur à s’occuper des arbustes qu’en berçant sa fille.

- Publicité -

Les arbres sont devenus le symbole des bébés filles et les villageois travaillent aussi dur pour protéger ces arbres des termites, en plantant de l’aloé vera, que pour protéger les filles des difficultés de la vie.

En voyant la connection intime entre la santé sociale et la santé environnementale du village, la tradition de Paliwal a créé un futur très stable pour les membres de la communauté.

Durant les six dernières années, un quart de million d’arbres a été planté à Piplantri. Les villageois attribuent à l’harmonie que cette tradition a amené dans leur communauté la chute de criminalité. Sans parler de leur amour renouvelé pour les petites filles.

Quand nous voyons la connexion entre les problèmes sociaux et que nous cherchons leurs origines environnementales, nous pouvons trouver des solutions uniques et incroyables aux problèmes de la vie moderne. Vous pouvez penser qu’une chose aussi insignifiante qu’un arbuste ne pourrait pas changer le monde, mais rappelez-vous, cet arbuste grandira un jour et deviendra un grand arbre.