Voici comment stopper les saignements de nez de votre enfant par vos propres moyens.

Alikssa via Deposit Photos

Il semble impossible de traverser l’enfance sans saigner au moins une fois du nez. Voir votre enfant dans cette situation peut être assez préoccupant ou effrayant, en particulier lorsque c’est totalement inopiné.

- Publicité -

Les saignements de nez sont monnaie courante chez les enfants, ils peuvent avoir différentes causes et il est, la plupart du temps, facile d’y remédier. Toutefois, un saignement de nez chez votre enfant peut être légèrement préoccupant. Mais il n’y a aucune raison de se précipiter aux urgences pour autant ! Connaissez-vous le meilleur moyen pour soigner cela à la maison ?

La première étape est de rester calme. Nul besoin de paniquer quand votre enfant pourrait être prompt à paniquer lui aussi. Si au sein de votre dynamique parent-enfant votre enfant est une force rassurante tandis que vous êtes plus soucieux, prenez exemple sur lui.

Jan Andersen via Deposit Photos

Instinctivement, les gens veulent incliner la tête vers l’arrière pour empêcher le sang de sortir du nez. Ce n’est pas la manière adéquate de procéder. Pencher la tête en arrière pousse le sang à s’écouler dans la gorge où il peut provoquer une suffocation ou être avalé.

- Publicité -

Vous devez pencher votre enfant légèrement en avant et utiliser vos doigts ou un chiffon froid pour appliquer une compression sur le nez. Pressez légèrement les deux narines ensemble, là où elles sont souples. Maintenez-les ainsi fermées pendant cinq ou dix minutes jusqu’à ce que le saignement cesse, en vous assurant qu’il n’y a pas de tissu dans les narines.

Ne relâchez pas pendant les quelques minutes durant lesquelles vous pressez, sinon le saignement pourrait reprendre. Si après dix minutes cela ne s’est pas calmé, essayez encore avant d’appeler un médecin. Vous pouvez également placer une poche froide sur le nez.

Des saignements de nez récurrents peuvent être provoqués par des allergies, l’air sec, les environnements froids, des médicaments, ou encore, les grattements de nez. Mais pour savoir quand il est temps de consulter un médecin, faites attention à ces trois signes :

- Publicité -
  • Un enfant de moins de deux ans souffrant de saignements importants.
  • Des saignements de nez accompagnés d’une blessure, de saignements de gencives, de maux de tête, de vomissements, ou de douleurs faciales.
  • Des tests de suivi ou des traitements peuvent être nécessaires, car une infection, des problèmes de tension artérielle, ou des dommages importants pourraient être présents.
  • Des saignements fréquents peuvent également être le signe de quelque chose de grave comme une tumeur, ou de la maladie de von Willibrand, un trouble héréditaire.
  • Si votre enfant est pâle, léthargique, ou malade, consultez un médecin.

L’air sec peut être corrigé en plaçant un humidificateur dans la pièce, en particulier durant la nuit. L’ibuprofène ou l’aspirine peuvent également être des déclencheurs, arrêter immédiatement d’en utiliser si vous remarquez que les saignements surviennent après leurs utilisations, car ces médicaments sont également des anticoagulants. Les antihistaminiques ou les autres médicaments contre les allergies peuvent également assécher les parois du nez et causer des saignements de nez, maintenir le nez humide à l’aide d’un vaporisateur salin ou de la vaseline peut aider à prévenir cela.

Ces saignements de nez sont courants chez les enfants âgés de 2 à 10 ans, si vous vous inquiétez du fait de leurs fréquences, parlez-en à votre pédiatre. Lorsque vous remarquez qu’il existe un lien avec des changements météorologiques, un faible taux d’humidité, ou une réaction médicamenteuse, vous pouvez vous adapter en conséquence.

Votre enfant ou vous-même souffrez de fréquents saignements de nez ? Comment faites-vous pour les prévenir ou les soigner à la maison ? Partagez vos astuces dans les commentaires !

MERCI DE PARTAGER

Laisser un commentaire