Une nouvelle étude suggère que les hommes doivent s’enivrer avec leurs amis deux fois par semaine pour rester en bonne santé.

- Publicité -

Cela arrive juste après la nouvelle année, et c’est généralement durant cette période que nous prenons de nouvelles résolutions, ou que des magazines et autres rubriques diététiques pointent du doigt et réprimandent au sujet des nombreux dangers auxquels est exposé notre santé. Ce qui est plutôt sensé, car vous avez probablement un peu exagéré sur la boisson et repris deux fois de la dinde…

En général, le mois de janvier correspond au mois de la déprime d’après les fêtes, durant lequel ceux qui ont pris plaisir à boire de l’alcool essayent de rester sobres pendant un moment… ou juste quelques jours. Avec tous ces avertissements sur les dangers de l’alcoolisme, il n’y a rien d’étonnant à ce que les gens se tournent vers l’abstinence.

Mais en réalité, il se pourrait qu’arrêter de boire soit plus irresponsable que simplement limiter sa consommation. Une nouvelle étude menée par l’université d’Oxford a montré que pour les hommes, sortir pour boire quelques pintes n’est pas qu’un simple plaisir, c’est juste véritablement essentiel.

En fait, selon cette étude, c’est par nécessité que les hommes doivent sortir deux fois par semaine. Enfin une bonne nouvelle. Pour plus d’informations sur ce qui pourrait être la plus grande découverte scientifique de tous les temps, poursuivez votre lecture. Les dernières commandes s’il vous plaît !

- Publicité -

Bonne nouvelle pour tous les piliers de comptoir et autres amoureux des pubs : une étude scientifique a prouvé que les hommes avaient besoin de sortir et de s’enivrer deux fois par semaine pour rester en bonne santé.

Je sais, je n’arrive pas à croire de la chance que j’ai moi non plus. L’étude en question a été menée par Robin Dunbar, psychologue et directeur du groupe de recherche en neuropsychologie sociale et évolutive de l’université d’Oxford. Robin Dunbar a déterminé que les hommes avaient besoin de rencontrer physiquement quatre amis, deux fois par semaine, afin de tirer les avantages de l’amitié masculine.

Ces derniers incluent un renforcement du système immunitaire, la libération d’endorphines, une diminution globale de l’anxiété, et (apparemment) une augmentation du degré de générosité.

Robin Dunbar va jusqu’à recommander aux hommes de « faire des trucs » lorsqu’ils socialisent, et d’affirmer que faire la tournée des bars pendant une nuit renforce la cohésion d’équipe et le sentiment de camaraderie. « Des liens peuvent se former à travers un large éventail d’activités des sports collectifs aux blagues de copains, ou simplement en prenant une pinte avec des copains le vendredi soir », a-t-il affirmé dans son rapport.

Selon la même étude, un homme du Royaume-Uni sur trois ne trouve pas le temps de rencontrer ses amis une fois par semaine, et 40 % d’entre eux n’arrivent pas à passer une « soirée entre potes » hebdomadaire.

- Publicité -

Robin Dunbar suggère que malgré le fait qu’ils passent 20 % de leur journée à interagir par d’autres moyens (qui sont tous accessibles via un smartphone), les hommes ont besoin de passer du temps entre eux pour maintenir une forte amitié, et quelques pintes et une bonne conversation sont le meilleur moyen de le faire.

MERCI DE PARTAGER

Laisser un commentaire