Une femme divorce de son époux qui souhaitait abandonner leur fils handicapé, 29 ans plus tard elle continue de célébrer sa décision.

Il y a 29 ans, Zou Hongyan, une femme du centre de la Chine, a donné naissance à son fils, Ding Ding. Ding s’est presque étouffé durant la naissance en raison de complications et est né avec une paralysie cérébrale.

- Publicité -

Les médecins ont indiqué à Zou et son époux que Ding souffrirait de nombreux handicaps physiques et mentaux, qu’il serait donc un fardeau durant toute leur vie. Ils leur ont suggéré d’abandonner le bébé. Le père de Ding a accepté, mais Zou a farouchement rejeté la suggestion et voulait que l’on sauve son fils.

La nouvelle mère a pris Ding, a divorcé de son père, et a pris plusieurs emplois afin de subvenir à ses besoins et à ceux de son fils. En plus de cela, Zou s’est occupée de son enfant, le poussant à exceller là où les autres s’attendaient à le voir échouer.

- Publicité -

« Je ne voulais pas qu’il ait honte de ses problèmes physiques », a-t-elle déclaré. « Comme il disposait d’aptitudes inférieures dans de nombreux domaines, j’ai été extrêmement stricte afin qu’il travaille dur pour combler ses lacunes. »

En 2011, contre toute attente, il a obtenu une licence en sciences de l’environnement et un diplôme d’ingénieurs à l’université de Pékin. Il a poursuivi ses études en s’inscrivant en master à la faculté internationale de droit de l’université. Après deux ans d’études, il a décidé de se lancer dans une entreprise qui semblait auparavant inatteignable : l’université d’Harvard, aux États-Unis.

- Publicité -

Grâce aux encouragements de son « mentor spirituel », Ding a été admis et étudie aujourd’hui à Harvard.

Il est fier de cette immense réussite, mais il l’attribue à l’étroite amitié qu’il a entretenue avec sa mère.

- Publicité -

Partagez aujourd’hui cette incroyable success-story !