Un randonneur a repéré un ours noir agonisant sur son parcours et a enfreint la loi afin de lui sauver la vie.

Corey Hancock, un randonneur originaire de l’Oregon, faisait sa balade habituelle près de la rivière Santiam, lorsqu’il a soudainement repéré un petit ours. Corey souhaitait prendre quelques photographies de son sentier de randonnée, mais il pleuvait très fort et il a décidé de faire demi-tour. Sur le chemin du retour, il a aperçu un petit ours noir à quelques centimètres du sentier. Il lui était évident que le petit ourson agonisait.

- Publicité -
Inside Edition

L’ours réagissait à peine et était extrêmement maigre. Corey était convaincu qu’il avait été abandonné par sa mère ou que celle-ci avait été abattue par des chasseurs. « Il était allongé sur le dos », a déclaré Corey. « Il bougeait à peine, il était mourant. »

Au début, Corey ne savait pas exactement comment réagir. Il a décidé de rester un moment dans les environs et de se cacher, pour voir si la mère allait se montrer. Après avoir attendu une dizaine de minutes sans aucun signe de la présence de la mère, l’ourson était presque sans vie. Corey l’a rapidement enveloppé dans sa chemise et l’a porté vers sa voiture située à plus de 1,5 km.

Inside Edition

L’ourson semblait à bout de souffle, Corey a donc dispensé un massage cardio-respiratoire à l’animal pour le maintenir en vie. Il ne lui a fallu qu’un seul souffle pour le ressusciter. Corey a demandé à ses amis Facebook si quelqu’un savait ce que l’ourson pouvait avoir, et leur a demandé conseil. Quelqu’un lui a suggéré d’emmener l’ours au Turtle Ridge Wildlife Rehab, un centre pour les animaux sauvages. Celui-ci était normalement fermé, mais a fait une exception en ouvrant pour Corey et le petit ursidé.

Il a immédiatement pris en charge, recevant une couverture chaude et une injection. Il a commencé à se réchauffer et à mieux respirer, le personnel soignant du centre est resté à ses côtés toute la nuit pour prendre soin de lui. Corey a rendu visite à l’ours quelques jours plus tard, et il était heureux de voir un animal actif, vivant et en bonne santé.

- Publicité -
Inside Edition

Il a été baptisé Elkhorn au centre et sa santé s’améliorait vraiment. On peut affirmer que sans Corey et le personnel soignant, Elkhorn n’aurait pas survécu.

Faire de l’ingérence dans la vie des animaux sauvages est illégal, une période de détention et d’importantes amendes sont des conséquences possibles. Heureusement, Corey n’a reçu qu’un avertissement.

Lorsqu’on lui a demandé s’il le referait, il a confirmé sans aucun doute. « J’ai ressenti un lien spécial avec cet ours », a-t-il déclaré.

PARTAGEZ cet article avec vos amis et votre famille !

- Publicité -

Leave a Reply