Un homme a été déclaré coupable de graves maltraitances ayant entraîné la mort de son fils de 7 mois.

Je ne trouve pas de mots pour qualifier cet homme, c’est abject.

La jeune femme ne souhaitait pas le quitter. Elle aurait été seule si elle l’avait fait. Leur relation n’était pas bonne du tout. Mais, elle a décidé de rester avec lui. Aujourd’hui, son fils de 7 mois est mort. La vraie tragédie est que c’est son père qui l’a tué. Kane Kennedy, âgé de vingt ans, a saisi son fils, Oskar Jobey-Kennedy, par ses parties génitales.

- Publicité -

Il les a pincées et les a entortillées avec ses doigts. Avant d’enfoncer ses doigts dans la gorge de son fils, et le garçon est finalement mort asphyxié. C’est arrivé le 1er octobre 2015.

Les ambulanciers ont été appelés au domicile du couple et ont trouvé Oskar inconscient. Il est mort peu de temps après son admission à la Royal Lancaster Infirmary.

- Publicité -

Deux mois avant la mort d’Oskar, sa mère, Tia Jobey, 19 ans, se disputait avec Kane Kennedy au sujet de sa consommation de cannabis. S’il ne fumait pas, il devenait stressé, et commençait à devenir paranoïaque. Devant la cour, certains messages que Kane et Tia s’envoyaient sur Facebook ont été évoqués.

Dans un des messages, Tia disait à Kane qu’elle pensait qu’Oskar n’était pas en sécurité en sa compagnie et que le bébé se trouvait toujours au milieu de leurs bagarres et de leurs disputes. Kane a essayé de blâmer Tia pour la mort d’Oskar, heureusement le jury n’est pas rentré dans son jeu.

Quant à Tia, elle a plaidé coupable d’avoir permis ou causé la mort d’un enfant et a été condamnée à une peine de 30 mois dans un établissement de jeunes délinquants.

- Publicité -

L’examen post-mortem d’Oskar a révélé de nombreuses blessures et 13 marques sur son cou et son visage. Repose en paix, petit Oskar. Partagez cet article.