Un artiste laisse une robe dans les eaux de la Mer morte pendant deux ans, et elle se transforme en oeuvre d’art scintillante, couverte de cristaux de sel.

Pour son tout dernier projet, l’artiste israélien Sigalit Landau a décidé d’immerger une robe noire dans les eaux de la Mer Morte. La robe a été plongée en 2014 dans ces eaux particulièrement salées, et vient d’être récupérée pour être exposée ; comme vous pouvez le voir dans ces images stupéfiantes, le résultat est tout simplement magique.

- Publicité -

Ce projet est une série de photos en huit parties, intitulée La Mariée du Sel, et il est inspiré de la pièce de théâtre Dybbuk, écrite par S. Ansky en 1916. Cette pièce parle d’une jeune femme hassidique qui est possédée par l’esprit de son amant décédé, et la robe de Landau, incrustée de sel, est la réplique de celle portée durant les représentations de cette pièce, dans les années 20.

Afin d’immortaliser chacune des étapes du processus de cristllisation, que vous pouvez voir sur les images ci-dessous, Landau a très régulièrement vérifié la robe noir, à des intervalles de trois mois. Vous pourrez admirer ces photos au Marlborough Contemporary de Londres, où elles seront exposées jusqu’au 3 septembre.

- Publicité -

Un artiste laisse une robe 01

Un artiste laisse une robe 02 Un artiste laisse une robe 03 Un artiste laisse une robe 04 Un artiste laisse une robe 05

- Publicité -

Un artiste laisse une robe 06 Un artiste laisse une robe 07 Un artiste laisse une robe 08

Plus d’informations : Sigalit Landau | Marlborough Contemporary