Plus De 75% des E-Cigarettes Contiendraient Des Produits Chimiques Liées À Des Maladies Pulmonaires

Alors que la plupart des préoccupations de santé liées aux e-cigarettes se rapportaient à la nicotine, il nous reste beaucoup de choses inconnues à propos des substances chimiques qu'elles contiennent.

Flickr/Creative Commons
credit photo: www.vaping360.com

La diacétyle, un produit chimique aromatisant lié à des cas de maladie respiratoire sévère, a été retrouvée dans plus de 75% des cigarettes électroniques aromatisées et des liquides de remplissage testés par des chercheurs de Harvard T.H. Chan School of Public Health.

- Publicité -

Deux autres composants connexes, potentiellement dangereux ont également été retrouvés dans beaucoup de saveurs testées, qui comprenaient des variétés qui attirent les jeunes, telles que la barbe à papa, les “Fruit Squirts“, et “cupcake”.

L’étude a été publiée en ligne aujourd’hui dans Environmental Health Perspectives.

L’industrie des arômes aux Etats-Unis a mis en garde les travailleurs sur la diacétyle en raison de l’association entre l’inhalation de la substance chimique et les débilitants bronchiolites oblitérants des maladies respiratoires, familièrement connues sous le nom de “poumon popcorn“, car elle est apparue chez les travailleurs qui ont inhalé l’arôme artificiel de beurre dans les micro-ondes des usines de fabrication de popcorn.

- Publicité -

“La reconnaissance des dangers associés à l’inhalation de produits chimiques aromatisants a commencé avec ‘poumon popcorn’ il y a plus d’une décennie. Toutefois, la diacétyle et les autres produits chimiques aromatiques annexes sont utilisés dans plusieurs saveurs autres que le popcorn aromatisé au beurre, y compris les arômes de fruits, saveurs d’alcool, et, comme nous l’avons appris dans notre étude, les cigarettes électroniques à saveur de bonbon”, a déclaré l’auteur principal Joseph Allen, professeur assistant de sciences de l’évaluation de l’exposition.

Il y a actuellement plus de 7.000 variétés de e-cigarettes aromatisées et de recharges sur le marché. Bien que la popularité et l’utilisation des e-cigarettes continue d’augmenter, il y a un manque de données sur leurs effets potentiels sur la santé.

Allen et ses collègues ont testé 51 types de e-cigarettes et de liquides aromatisés vendus par les grandes marques pour la présence de diacétyle, acétoïne, et le 2,3-pentanedione, deux composés aromatiques connexes que la Flavor and Extract Manufacturers Association répertorie comme étant de “haute priorité“, autrement dit, ils peuvent représenter un danger respiratoire en milieu de travail. Chaque e-cigarette a été insérée dans une chambre étanche reliée à un appareil de laboratoire qui a attiré l’air à travers l’e-cigarette pendant huit secondes à chauque fois avec une période de repos de 15 ou 30 secondes entre les tirages. Le flux d’air a ensuite été analysé.

- Publicité -

Au moins l’un des trois produits chimiques a été détecté dans 47 des 51 parfums testés. La Diacétyle a été détectée au-dessus de la limite théorique dans 39 des saveurs testées. L’Acétoïne et le 2,3-pentanedione ont été détectés dans 46 et 23 des saveurs, respectivement.

“Alors que la plupart des préoccupations de santé liées aux e-cigarettes se rapportaient à la nicotine, il nous reste beaucoup de choses inconnues à propos des substances chimiques qu’elles contiennent. En plus de contenir des niveaux variables de la substance addictive qu’est la nicotine, elles contiennent aussi d’autres produits chimiques cancérigènes, tels que le formaldéhyde, et comme notre étude le montre, des produits chimiques aromatisants qui peuvent provoquer des lésions pulmonaires “, a déclaré le co-auteur David Christiani, professeur de génétique de l’environnement à Elkan Blout.