Pour protéger les rhinocéros, ce parc national abat des êtres humains (50 braconniers ont été tués jusque là).

Le parc national de Kaziranga est une vraie réussite en ce qui concerne la conservation des rhinocéros, mais ils tuent les braconniers.

- Publicité -
PA

Jusque là, le parc a abattu 50 personnes.

EPA

Les rhinocéros sont en sécurité ici, il y a un siècle il n’y avait qu’une poignée de rhinocéros indiens à une corne.

Anupam Nath

Aujourd’hui, le parc en abrite plus de 2 400, ce qui représente deux tiers de la population mondiale de cette espèce.

Jonas Stenqvist

- Publicité -

Toutefois, plus de personnes ont été abattues par les gardes du parc que le nombre de rhinocéros tués par les braconniers.

PA

Ces personnes en avaient toutes après les cornes des rhinocéros, car les 100 g de ces dernières peuvent se vendre jusqu’à 6 000 $ (5 700 €).

Emma Gatland

L’appendice du pachyderme est principalement vendu comme un remède miracle pour tout, du cancer au dysfonctionnement érectile.

Rudi Hulshof

Donc oui, les rhinocéros ont besoin de protection, mais cela est allé trop loin.

Martin Harvey

Les salariés du parc national peuvent tuer quelqu’un en toute impunité.

Sebastien Degardin

La question qui se pose est la suivante, ce type de châtiment est-il justifié ? Et combien d’innocents ont été tués ?

Michael Spain

Plus d’informations:  Kaziranga National Park