Les pervers narcissiques sont toxiques : ce remarquable et glaçant court-métrage va vous en convaincre

« Le pervers narcissique éprouve de la joie au spectacle de votre déchéance associé au sentiment de domination morbide. L’erreur des victimes d’un manipulateur pervers narcissique est de rechercher l’existence d’un sentiment là où il n’en demeure malheureusement aucun. Véritables machines à broyer, on les reconnaît principalement dans des amours toxiques, mais ce sont également des amis, des collègues, votre propre famille. » (source: perversnarcissique.com)

- Publicité -

En ce sens, le court-métrage belge, réalisé à la demande d’Alexandra Adriaenssens, directrice d’Egalité des chances, une structure belge qui milite pour l’égalité entre les hommes et les femmes, est très précieux.

« Fred et Marie » nous aide en effet à reconnaître le pervers narcissique qui, dans les coulisses d’un foyer heureux en apparence, agit discrètement, dans l’ombre…


- Publicité -

SOURCEPositivr
MERCI DE PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. je ne suis pas trop d accord un pervers narcissique ne montre pas tros sa violence en communoter amicale ou étranger il y a des signe d agressivité mais très peut visible en dehors de sa femme et j aurais plein de chose a dire j’ai vécu avec se genre de personnage destructeur

  2. Excellente observation, film bien fait. Oui il y a officiellement un couple sur 8 qui vit ce genre de relation destructive, il y a bien sure de multiples signes et formes. Il est important d’élever les filles dans le respect d’elles meme, leur permettre d’accéder a une vie professionnelle en égalité de droits et de paye. Le problème majeur que les femmes mariées rencontrent est l’indifference de la famille voire la reaction negative si le charme du narcissique est accompagne d’une situation sociale plus brillante que la femme.

  3. Le film survole à peine ce que nous vivons aux prises avec ce genre de personnage (le dégoût, la peur, l’angoisse, la perte de repère,…), en réalité c’est beaucoup plus insidieux et beaucoup plus violent (non pas physiquement mais mentalement). J’essaye encore de comprendre comment j’ai pu me laisser prendre dans une relation à ce point destructrice, heureusement j’en suis sortie.

  4. je ne trouve pas que ce film illustre le comportement du pervers narcissique, c’es bien plus subtil et surtout dissimulé à l’entourage. La lente mort de la proie s’installe…

  5. La relation « pervers narcissique / victime  » fonctionne aussi dans l’autre sens… les femmes sont parfois  » perverses narcissiques « , j’ai connu les 2 cas, malheureusement ( le premier était un ex et l’autre une soit-disant amie ) j’ai réussi à me sortir des 2, grâce à ma famille, et un nouveau boulot.

  6. La relation  » pervers narcissique / victime  » fonctionne aussi dans l’autre sens… une femme peut tout à fait être le « bourreau »… j’ai connu les 2 situations… la première fois avec mon ex et la 2ème avec une soit-disant « amie » et j’ai réussi à me sortir des 2 situations grâce à ma famille, à mon chéri et une amie que je considère comme ma soeur, qui m’ont beaucoup soutenus. Merci d’être là.

Laisser un commentaire