Le jus d’amla réduit le cholestérol et nettoie le côlon.

L’amalaki (aussi appelé amla ou groseille indienne) est également nommé Dhatri (l’infirmière) en sanskrit du fait de ses excellentes propriétés thérapeutiques. Il est considéré comme le régénérateur le plus puissant dans l’ayurveda.

- Publicité -

L’amla, le fruit de l’amalaki, améliore le métabolisme et est une source de vitamine C.. Il est particulièrement bon pour les os, le foie, les dents, et le cœur. Il augmente le nombre de globules rouges et contribue à la croissance des tissus. En plus d’améliorer la vue, il soulage les inflammations de l’estomac et du côlon, et régule la glycémie.

L’amla est également un excellent diurétique, un aphrodisiaque, et un tonique cardiaque. L’amalaki, ou l’amla, est peut-être la plante la plus souvent mentionnée dans le Caraka Samhita. Sa teinture est utilisée en laxatif, diurétique, réfrigérant, astringent et carminatif. Il contribue au bon fonctionnement du foie, de la rate, du pancréas, du cœur et des poumons, et a été utilisé pour des maladies comme l’anémie, la jaunisse, les troubles hémorragiques, l’asthme, la bronchite, et l’insomnie. Les extraits d’amalaki se sont révélés très efficaces dans le traitement des ulcères et de l’hyperacidité.

Les recherches sur l’amalaki.

Une équipe de recherche a découvert que l’extrait d’amla prit régulièrement sous la forme d’un complément diététique, peut contrecarrer les effets toxiques d’une exposition prolongée aux métaux lourds comme le plomb, l’aluminium et le nickel. Ces métaux sont répandus dans l’environnement des pays industrialisés. Dans les recherches, les propriétés antioxydantes ou de nécrophage oxygène-radical de l’amalaki suggèrent qu’il peut être également efficace pour réduire le risque de cancer.

- Publicité -

D’autres études ont montré qu’il est plus efficace que la vitamine C seule pour réduire les anomalies chromosomiques. Amla contient vingt fois plus de vitamine C que le jus d’orange et ses tanins naturels aident à prévenir l’oxydation de la vitamine qu’il renferme. Il réduit les graisses inutiles, car il augmente les niveaux de protéines, et cette action est due à sa capacité à créer un équilibre positif de nitrogène et à réduire de manière significative les niveaux d’acides gras libres.

En outre, Amalaki réduit le cholestérol et l’athérosclérose induite par celui-ci (l’obstruction des artères), ce qui en fait une herbe utile pour lutter contre l’obésité et ses conséquences. Une étude a montré qu’il prévient l’athérome, ou la dégénérescence des parois artérielles provoquée par les graisses et les tissus cicatriciels. Il réduit ou élimine les risques engendrés par les polluants environnementaux, régule le taux de cholestérol, réduit les graisses inutiles et soigne les ulcères.

Comment faire un jus d’amalaki.

Le jus d’amla lorsqu’il est pris avec quelques gouttes de miel, améliore l’appétit, traite les problèmes de foie, et est par conséquent utilisé pour traiter la jaunisse virale. L’amalaki rasayana utilisé en tonique ayurvédique est réalisé en remuant de l’amla séché réduit en poudre dans du jus d’amla pendant trois semaines, il sert à traiter de nombreuses malades durant la période de convalescence.

- Publicité -

C’est également considéré comme une formule anti-âge efficace dans l’ayurvédisme traditionnel.

Ingrédients :

Amalaki frais — 100 g
Sucre en poudre — 50 g
Eau — selon la quantité souhaitée
Préparation.

Mixez la portion charnue de l’amalaki cuit à la vapeur après avoir retiré les graines. Ajoutez la quantité désirée d’eau et le sucre en poudre.

Autres utilisations de l’amla.

- Publicité -

La teinture d’amalaki est un puissant régénérateur qui nourrit les tissus et élimine doucement les toxines naturelles. Son effet rafraîchissant élimine l’excès de rougeurs dans le tractus gastro-intestinal, ce qui contribue à la bonne santé de la paroi stomacale et au bon fonctionnement de la digestion. Il est également connu pour nettoyer le côlon, éliminant les excès de toxines et l’inflammation, ce qui favorise un transit sain.

L’amla séché sous forme de poudre est considéré comme un excellent médicament contre les ulcères, l’hyperacidité et certaines impuretés du sang. Il peut être pris par voies internes (en décoction) ou externes (appliqué sous forme de pâte). Grâce à ses propriétés hémostatiques, l’amla, lorsqu’il est pris deux fois par jour avec du giloy sat (un extrait du guduchi), aide à traiter les troubles hémorragiques et l’épistaxis.

Les autres préparations ayurvédiques contenant de l’amla sont le chyawanprash (dont il est l’ingrédient clé), le triphala, le brahmarasayana, le dathri lauha, etc. Les fleurs, les fruits et l’écorce de l’amalaki disposent tous de propriétés thérapeutiques et ses brindilles sont utilisées pour la teinture et le tannage.