Il possédait le mauvais chien, dans le mauvais pays, et lorsqu’ils lui ont pris, il s’est suicidé.

Nouvelles tragiques en provenance du Danemark, où un homme s’est suicidé après que son chien lui ait été enlevé et ait été euthanasié. Le chien a été emmené et tué en accord avec la législation en vigueur en matière de pitbulls. Le chien n’avait rien fait de mal, mais il vivait dans une région où son espèce n’avait pas droit de séjour.

- Publicité -

Ce chien, appelé Zanto, appartenait à Dan, 27 ans. Dan avait huit jours pour prouver aux autorités que son chien n’appartenait pas à l’une des espèces interdites au Danemark. Suite à l’incapacité de Dan à apporter cette preuve, les autorités sont venues prendre Zanto à son domicile afin de l’euthanasier. Bouleversé par cette situation, incapable de continuer sans son chien, et persuadé de ne pas avoir été à la hauteur de la situation, Dan a fait une overdose médicamenteuse, et n’a pas survécu.

suicide chien fb

Le 19 avril, la page Facebook Foreningen Fair Dog Fan Side a publié le message suivant :

- Publicité -

Zanto (le chien) a été arraché aux bras de son maître, Dan, car il ressemblait beaucoup à l’une des races interdites, ou à un bâtard de l’une de ces races. Zanto n’avait rien fait, c’était un chien heureux, gentil et affectueux, qui n’avait jamais fait de mal à une mouche. Son propriétaire avait huit jours pour prouver les origines de Zanto, mais nous savons tous que c’est une tâche impossible.

Depuis juin 2014, la loi danoise relative aux chiens a été amendée, et interdit désormais la possession de treize races canines :
– Le pitbull
– Le dogue japonais
– L’american staffordshire terrier
– Le fila brasileiro
– Le dogue argentin
– Le bouledogue américain
– Le boerboel
– Le berger d’Anatolie
– Le berger d’Asie Centrale
– Le berger du Caucase
– Le berger de Russie méridionale
– Le berger de Bosnie-Herzégovine et de Croatie
– Le chien de berger yougoslave de Charplanina

Certaines de ces races sont interdites depuis 1991, mais ces nouveaux amendements permettent l’ajout de nouvelles races interdites, ainsi que des sanctions plus sévères pour les chiens ayant tendance à mordre.

- Publicité -

La fin tragique de Dan et de Zando semble particulièrement futile, ce qui amène la question suivante : est-ce que les lois interdisant des races spécifiques sont pertinentes, ou bien est-ce que nous ne devrions pas cesser de caricaturer certaines races de chiens, pour plutôt laisser les propriétaires canins assumer la responsabilité de leurs actes et de leurs chiens ?