Des millions d’animaux étaient sacrifiés pour ce festival… jusqu’à aujourd’hui.

Au Népal, la tradition n’est plus une excuse valable pour faire souffrir les animaux. En effet, les défenseurs de ces derniers y applaudissent l’interdiction récente du sacrifice d’animaux se déroulant traditionnellement lors d’un festival vieux de 265 ans, sacrifice qui était jusque-là le plus grand sacrifice animalier au monde.

- Publicité -

Tous les cinq ans, le festival de Gadhimai rend hommage à la déesse indienne Gadhimai – généralement, en sacrifiant des porcs, des chèvres, des poulets et des buffles, entre autres animaux. En 2009, un demi-million de bêtes ont été tuées. En 2014, durant ce même festival, des manifestations ont été organisées un peu partout dans le monde. Cette tradition est née lorsque le fondateur du temple, Bhagwan Chowdhary, a fait un rêve, dans lequel il a vu la déesse indienne Gadhimai, qui lui a réclamé du sang en guise de remerciement pour l’avoir sorti de prison.

Stop Nepal's Gadhimai festival animal sacrifice
Stop Nepal’s Gadhimai festival animal sacrifice

Mais la situation a changé, grâce à la mobilisation incessante des défenseurs des animaux, au nombre desquels le groupe Animal Welfare Network Nepal, et la Humane Society International/India. “C’est une victoire de taille pour les personnes faisant preuve de compassion envers les animaux, et cela devrait sauver la vie d’innombrables créatures” a déclaré Gauri Maulekhi, de HSI/India. “Nous saluons la décision des autorités du temple, mais nous reconnaissons par ailleurs l’ampleur de la tâche qui nous attend encore, afin de sensibiliser le grand public à cette situation.” D’après Maulekhi, HSI/India va s’efforcer, ces trois prochaines années, de prêcher la bonne parole, et d’expliquer au public le choix des autorités du Temple d’arrêter les sacrifices d’animaux.

- Publicité -

Parce que le pays semble bien décidé avec évoluer avec son temps, le Népal semble progressivement devenir la Mecque des défenseurs animaliers. Ce pays fait en effet déjà preuve de compassion envers les animaux, au travers de certaines autres traditions ancestrales admirables. Ainsi, cet été, un 2