Ce fermier aimait tellement ses vaches qu’il a arrêté de les tuer

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité -

À quelques kilomètres de Toronto, dans la campagne canadienne, Mike Lanigan élève du bétail et cultive ses 16 hectares de terre labourable. Mais Mike n’est pas tout à fait un fermier comme les autres. Au cours de l’été 2016, alors qu’il aidait l’une de ses vaches à mettre bas, il a eu une révélation.

Lors de cette opération délicate, le fermier parlait au nouveau-né et l’encourageait à prendre son premier lait, indispensable à sa survie, raconte-t-il dans une vidéo tournée par son employée, Edith Barabash. Mike, fermier de père en fils, connaît bien la chanson. « Puis je me suis dit : ‘C’est vraiment hypocrite de ma part de donner autant d’amour pour une finalité à l’opposé de cet amour’ », a-t-il confié.

la_belle_histoire_du_jour-01 la_belle_histoire_du_jour-02

En regardant le petit veau grandir et jouer avec les siens, Mike a décidé que ses 21 vaches, deux oies, ses chevaux et son « âne de garde » n’iraient plus à l’abattoir et que ces animaux vieilliraient sereinement dans leurs 40 hectares de vert pâturage. Mieux encore, il souhaite désormais ouvrir les portes de sa ferme aux vaches sauvées et à tout autre animal dans le besoin. La Farmhouse Garden Animal Home est née.

"
"
"
"
"
"
- Publicité -

la_belle_histoire_du_jour-03

Une ferme bio pour nourrir toutes les bouches

Pour l’heure et avant d’accueillir d’autres créatures en détresse, Mike doit cependant faire tourner son exploitation, qui fait vivre sept personnes. Le fermier se consacre à présent à l’agriculture biologique, en cultivant des légumes qu’il vend ensuite au marché. Pour développer son refuge, la ferme fait principalement appel aux dons.

la_belle_histoire_du_jour-04 la_belle_histoire_du_jour-05

- Publicité -

Depuis peu, elle organise également des évènements, permettant aux visiteurs de rencontrer ces animaux qui coulent des jours heureux. Sur Facebook, Mike déclare comme une profession de foi : « Les vaches qui sont ici et les vaches qui naîtront ici, mourront ici, et pas par ma main ».

la_belle_histoire_du_jour-06 la_belle_histoire_du_jour-07

SOURCELCI
MERCI DE PARTAGER

Laisser un commentaire