Ce bébé, dont le cerveau se trouvait hors du crâne lors de sa naissance, a miraculeusement survécu.

Certaines familles ne sont pas prêtes à avoir des enfants, tandis que d’autres n’épargneraient aucun effort pour sauver la vie de leur progéniture. Sharlotte et Jim Grote appartiennent à la seconde catégorie, ils ont fait huit heures de voiture entre leur domicile et l’hôpital afin de donner la vie à leur enfant.

- Publicité -
CATERS NEWS
CATERS NEWS

Après 20 semaines de grossesse, une encéphalocèle a été diagnostiquée chez le bébé, une malformation due à la croissance d’une partie de son cerveau à l’extérieur de son crâne. Les médecins avaient perdu tout espoir et ne lui donnaient que 25 % de chances de survie, mais pour ses parents 1 % de chances étaient plus que tout au monde. Ils ont refusé de pratiquer un avortement et ont tout mis en œuvre pour lui sauver la vie.

Lorsque Sharlotte a passé son échographie de la 20e semaine, tout allait bien, mais les médecins lui ont indiqué plus tard qu’il y avait un problème avec le bébé. Elle a confié au Daily Mail que : « l’avortement n’était pas un option pour nous, même si je ne pouvais passer que quelques minutes avec ma fille, je serais heureuse ».

Les médecins avaient encore de tristes nouvelles pour eux, si sa fille réussissait à survivre d’une manière ou d’une autre, elle ne pourrait jamais ni marcher ni parler.

- Publicité -
CATERS NEWS
CATERS NEWS

Afin d’offrir à son enfant les meilleures chances de survie, ils ont été orientés vers un spécialiste établi dans le Minnesota, à 8 heures de route de chez eux. Isabella est finalement née et trois jours plus tard, elle a subi une opération chirurgicale pour retirer la grosseur et remettre son cerveau dans sa boîte crânienne.

En tant que mère, Sharlotte était terrifiée et préoccupée. Après 13 jours passés à l’unité de soins intensifs néonatals, Isabella a finalement été autorisée à rentrer chez elle avec ses autres frères et sœurs. Cependant, son futur était toujours incertain, elle a émerveillé les médecins et a finalement réussi à s’en sortir.

Sharlotte et Jim étaient simplement enthousiasmés de voir leur fille survivre et étaient très incertains quant aux difficultés qui l’attendaient dans le futur. Elle vient juste de célébrer son quatrième anniversaire et se porte bien, elle peut ainsi marcher, parler et adore se rendre dans sa nouvelle école.

- Publicité -

Malheureusement, ces malformations rares sont souvent diagnostiquées chez les bébés, mais nous ne devrions jamais perdre espoir, peu importe la difficulté de la situation, ou à quel point Dieu nous teste. Comme Sharlotte et Jim, nous ne devrions jamais baisser les bras et au moins donner une chance à la vie, même si nous savons que le chemin qui nous attend est difficile.

Leave a Reply