Alors qu’il cherche un nouvel animal à adopter cet homme retrouve son chien perdu depuis 18 mois.

Plus d’un an et demi après avoir perdu son berger allemand, Richard Brower, un habitant de l’Alberta, avait fait son deuil de son animal préféré.

- Publicité -

Il s’est donc mis à la recherche d’un nouveau compagnon sur le site web du refuge de Claresholm, et il est aussitôt tombé sur une photo de son chien Dozer. Un peu plus tard, le même jour, les deux amis se sont retrouvés.

homme retrouve chien

“Dans le premier message que j’ai vu, il y avait Dozer, qui me regardait, et qui ressemblait exactement au souvenir que j’en avais. Alors je me suis mis à trembler, et mon cœur s’est emballé.

J’ai tout de suite appelé le refuge, et pendant que je leur expliquais ce à quoi ressemblait Dozer, ma mère a contacté mon père (qui quittait justement la ville de Picture Butte et passait par Lethbridge sur le chemin du retour) pour qu’il s’y arrête.

Il est entré dans le refuge, et dès que Dozer l’a vu, il s’est énervé, il a agité sa queue, et nous avons tout de suite compris qu’il allait revenir à la maison le soir même.”

“Dozer avait été volé, dans notre cour arrière. Les portes de devant et de derrière étaient pourtant verrouillées.

Mais la porte de devant a clairement été forcée, et on nous l’a volé.

- Publicité -

Ensuite, on ne sait pas ce qui lui est arrivé. Il a clairement été bien traité. Il n’a pas perdu de poids.

Apparemment, il a été retrouvé à deux heures de route de chez moi, errant dans une ferme.

La propriétaire nous a dit qu’il était amical, qu’il s’est tout de suite approché d’eux, et qu’ils l’ont alors amené au refuge.

Il a passé environ un mois au refuge, avant que je ne l’y trouve.”

“Je n’avais jamais cessé de le chercher, j’étais vraiment bouleversé. Il est mon meilleur ami.

“La première chose que j’ai apprise à Dozer, c’est de venir à ma droite lorsque je claque des doigts, afin d’attendre l’ordre suivant.

Donc pour l’identifier j’ai demandé à mon père d’entrer dans la cage. La responsable était présente, et je n’avais pas expliqué ce qu’il était censé faire, j’ai simplement dit “Claque des doigts”.

- Publicité -

Et puis je lui ai demandé ce qu’il avait fait. Mon père m’a dit : “Il s’est assis à ma droite, et il m’a regardé.”

La responsable du refuge a commencé à pleurer, j’ai commencé à pleurer, et toutes les autres personnes présentes ont fini en larmes.

C’était une sacrée journée.

Et quand il est rentré à la maison, c’était formidable. Dès qu’il est entré dans notre quartier, mon père m’a dit que sa queue s’est mise à s’agiter ; dès qu’il s’est garé dans l’allée, j’ai ouvert la porte, et il m’a foncé dessus, pour se blottir contre moi, et gémir comme un bébé.

Certains de mes amis – et je parle d’amis sportifs, avec qui je fais de la moto, des mecs costauds et virils – étaient en larmes lorsque je leur ai raconté ce qui s’est passé avec Dozer.

Avant, il n’avait pas le droit de dormir sur le lit, mais depuis son retour, il y dort toutes les nuits.

Il a de nombreux jouets, il reçoit plein de cadeaux, donc il ne sait plus trop quoi en faire.”