6 habitudes alimentaires qui permettent aux femmes japonaises de garder la ligne.

Elles n’ont jamais besoin de faire de régime.

Les femmes japonaises sont considérées comme étant parmi les plus belles et élégantes du monde. À 30 ans elle semble en avoir 18, et à 40 on leur en donne 25, et elles vivent plus longtemps que les autres.

- Publicité -

À Bridoz, nous avons décidé de découvrir les secrets du régime et du mode de vie japonais, qui s’avèrent être assez bénéfiques.

Un régime riche et équilibré.

© ar.jal

Selon une idée reçue assez courante, les Japonais ne mangent que des sushis, en réalité leur régime est plutôt varié. Ils préfèrent le poisson, les algues, les légumes, le soja, le riz, les fruits et le thé vert. Le régime japonais est varié et équilibré, et est presque exempt d’aliments à forte teneur en calories et de malbouffes.

La fraîcheur et le respect des saisons sont essentiels, et ils consomment généralement leurs aliments lorsqu’ils sont mûrs. Le poisson de saison est également privilégié. Le temps est un autre facteur crucial : en hiver, les Japonais consomment traditionnellement de la viande, du poisson, des boissons et des soupes chaudes, tandis que sous la chaleur de l’été ils préfèrent les soupes froides, les fruits de mer, les ramens froids et les salades.

Les modes de cuisson.

© galitravel

Les Japonais cuisinent traditionnellement leurs aliments à la vapeur, au grill, en ragoût, ou couverts d’une pâte spéciale et frits dans une faible quantité d’huile. Les légumes sont tranchés afin d’avoir meilleure allure et de cuire plus vite. L’avantage de telles méthodes c’est que les aliments conservent la plupart de leurs propriétés nutritionnelles.

- Publicité -

Le bouillon de légumes est une base populaire de nombreux plats. Les femmes japonaises sont très méticuleuses avec les épices, tâchant d’obtenir une nourriture légère qui ne soit pas un fardeau pour l’estomac, le foie et les reins. L’essence de la cuisine japonaise réside dans l’accentuation de la beauté, des couleurs et des saveurs naturelles.

L’art culinaire.

© shashinki

Manger est un rituel au Japon. Ils mangent lentement, par petites portions, les accompagnements et les plats sont en petites quantités. Ils s’efforcent de conserver le goût et l’apparence naturels des aliments, et ils ne les décorent que rarement. Disposer différents plats dans la même assiette est considéré comme non harmonieux, car chaque aliment doit avoir sa propre place. L’assiette n’est jamais remplie. Il faut convenir qu’il est impossible de trop manger de cette façon.

Le riz plutôt que le pain.

© shashinki

Le riz est un élément essentiel de chaque repas, et il est cuit d’une manière très particulière, sans sel ni beurre. Ainsi, l’absence d’aliments farineux les aide à conserver la ligne.

Le petit-déjeuner est le principal repas de la journée.

© specialfood

Le petit-déjeuner est le repas le plus conséquent de la journée au Japon. Il s’agit du repas majeur qui inclut de nombreux plats, en général du poisson, du riz, des omelettes, de la soupe miso, un plat au soja avec des légumes, des algues et du thé.

- Publicité -

Ils n’ont presque pas de desserts sucrés.

© vsedeserti

Le dessert est rare au Japon, et il y en a généralement très peu. Ils ont des attentes très différentes des nôtres vis-à-vis du sucré, il n’y a ni gâteau ni crème au beurre. Par contre, ils ont même une crème glacée faite de riz (mochi).

Les desserts japonais sont généralement pauvres en graisse, en sucre, et ne correspondent probablement pas aux goûts occidentaux. Ils ne laissent cependant rien derrière eux sur votre ventre.

SOURCEBrightside
MERCI DE PARTAGER

Laisser un commentaire