3 vérités à propos des mères ayant subi une césarienne que tout le monde devrait connaître.

Cela demande plus de courage que ce que vous croyez.

3_verites_a_propos_des-01

Être mère n’est jamais une tâche facile, cela s’accompagne de nombreuses responsabilités, efforts, et d’immenses récompenses. C’est pourquoi nous encourageons les femmes remarquables qui ont subi une césarienne à arborer fièrement leur « marque de bonheur ».

- Publicité -

L’accouchement par césarienne requiert un immense courage et une grande force, et seules une femme et une mère peuvent l’aborder de manière héroïque et admirable. Voici 3 vérités que seules les femmes ayant subi une césarienne connaissent.

1. Elles affrontent bravement les conséquences d’une intervention chirurgicale.

Vous pensez peut-être que la césarienne est une procédure courante, mais c’est considéré comme une opération lourde. Et comme les autres types d’opérations lourdes, la césarienne comporte des risques, pour la mère comme pour l’enfant.

En outre, il est très difficile pour le futur père ou les membres de la famille d’être présents dans la salle d’opération lors de l’accouchement. Ils peuvent être seuls, sans soutien, et chargés d’incertitudes.

Il n’y a pas de meilleur exemple de bataille où la peur et la solitude luttent intérieurement contre la force, la volonté, et l’amour inconditionnel, que ce que ces femmes endurent juste pour recevoir ce magnifique bébé.

- Publicité -

2. Elles doivent attendre d’être sorties de la salle d’opération pour savoir si tout s’est bien passé.

Dans ces cas, les risques perdurent après la naissance de l’enfant. Comme dans toute opération chirurgicale, les médecins ne peuvent déterminer si tout s’est bien passé avant que l’anesthésie ne se soit dissipée.

En outre, il existe des détails que peu de personnes connaissent. La mère est consciente durant une césarienne, elle ne ressent pas la douleur, mais elle sent tous les mouvements qui se passent à l’intérieur d’elle. C’est un sentiment déplaisant, invasif, et si vous n’êtes pas conscientes de cela avant, cela peut-être traumatisant. Même si, elles traversent cela la tête haute, car elles savent que la récompense est belle.

3. Elles endurent leur convalescence post-césarienne comme de vraies héroïnes.

Lorsqu’un enfant naît, le monde d’une mère est bouleversé et elle répond à ses besoins sans se poser de questions. Cela demande une aptitude et une logistique qui sont souvent épuisantes. Imaginez faire tout ceci en souffrant. La douleur et l’inconfort sont une partie inévitable du processus de récupération qui suit une opération chirurgicale.

Cela les rend encore plus fortes, dépasser le seuil de douleur et développer une force intérieure qui n’est comparable qu’à la force d’une autre mère.

- Publicité -

Peu importe les difficultés, elles le font avec le sourire et avec tout l’amour du monde. Car toutes les nuits sans dormir, tous les changements de couche, tous les sourires et toutes les possibilités de tenir ces petites mains, de sentir son souffle, et cette merveilleuse odeur de bébé le justifie. C’est la raison pour laquelle elles sont sur cette Terre, pour rendre leur progéniture heureuse.

Nous applaudissons chacune de ces mères qui sont marquées par une cicatrice qui leur permet de ne jamais oublier pourquoi elles sont là. Donc, chères mères, portez cette magnifique marque avec fierté. Ne la cachez pas, ne la dissimulez pas, car toutes les femmes n’ont pas ce privilège.

SOURCEBrightside

Leave a Reply